France: Guillaume Soro recadré

0
Démissionnaire de son poste de président de l'assemblée nationale ivoirienne en février 2019, Guillaume Soro, devenu adversaire du président Ouattara, ne pourra pas prendre part au scrutin du 31 octobre prochain.
L’ancien président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, en exil en France depuis le 23 décembre 2019, a été prié par l’Elysée de ne plus formuler aucune critique publique à l’égard de la France, selon les informations exclusives de Financial Afrik. L’ancien premier ministre, devenu opposant au régime d’Alassane Ouattara, avait notamment préjugé sur les réseaux sociaux d’un soutien d’Emmanuel Macron à son homologue ivoirien. Une attitude qualifiée de «fallacieuse» et «déloyale» par la présidence


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis