L’Égypte cherche à lever 500 millions de dollars par obligation verte

0
Marina Wes
Marina Wes, directrice de la Banque mondiale pour l'Égypte.

L’Égypte va lancer la première émission d’obligations vertes souveraines de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, selon le ministre des Finances, Mohamed Maait. 

L’Égypte espère lever 500 millions de dollars grâce à l’émission confiée à Citibank, Credit Agricole SA, Deutsche Bank et HSBC Holdings Plc. L’obligation contribuera à renforcer la confiance des investisseurs étrangers dans l’économie égyptienne. Le pays cherche ainsi à améliorer ses infrastructures dans tous les secteurs et régions du pays pour une plus grande efficacité énergétique et la conservation des ressources.

Pour le ministre des finances, le pays dispose d’un portefeuille de projets verts éligibles d’une valeur de 1,9 milliard de dollars, dont 16% dans le domaine des énergies renouvelables. Un autre 19% sont dans le transport propre, 26% dans la gestion durable de l’eau et de l’assainissement et 39% dans la réduction et le contrôle de la pollution.

L’Égypte a reçu les félicitations de la Banque mondiale « pour avoir piloté cette nouvelle solution de financement et s’est engagée à soutenir son développement environnemental, social et économique ».

«En tant que leader mondial de la finance durable, la Banque mondiale a été ravie de partager ses connaissances et son expérience avec le gouvernement et se réjouit de fournir une assistance technique pour les allocations post-émission et les rapports d’impact soutenus par le programme de gestion de la dette publique et des risques financé par la Suisse. par le biais de son Secrétariat d’État aux affaires économiques – SECO », a déclaré Marina Wes, directrice de la Banque mondiale pour l’Égypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here