La note du Mali tombe à CAA1 (hautement spéculative selon Moody’s)

0
Au Mali, la junte, esseulée, multiplie les rencontres avec les forces vives de la Nation. Ici avec la CMA.

Le “B3” du Mali obtenu en février 2019 n’aura pas résisté longtemps suite au coup de force perpétré par la junte au pouvoir depuis le 18 août 2020. Prenant en compte cette situation chaotique, Moody’s vient de dégrader la note de ce pays sahélien, membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), au niveau hautement spéculatif de “CAA1”.

L’agence de notation explique sa décision d’abaisser la note souveraine du Mali par l’affaiblissement des contre pouvoirs et la période d’incertitude ouverte depuis la survenue du coup d’Etat. L’agence de notation américaine estime que «même s’il ne compte aucun emprunt obligataire international (eurobond), Bamako avait sollicité en février 2019 l’évaluation et la notation de la qualité de sa «signature», ce qui avait été interprété comme un préalable vers une émission internationale. Le Mali est gouverné par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) depuis le 18 août. La junte est sous ultimatum de la CEDEAO, sommée de transmettre les rênes aux civils d’ici le 15 septembre pour une période de transition ne devant pas excéder une année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here