Mauritanie: Interpellation du gendre de l’ex-président Aziz

0

Mohamed M’Sabou – beau fils de l’ex-président Mohamed Abdel Aziz  qui a été remis en liberté pour être placé sous contrôle judiciaire  dans la nuit du dimanche au lundi 24 août après une semaine de garde à vue –  a été interpellé ce lundi 24 août par la brigade de répression des crimes économiques et financiers.

M’Sabou, qui était déjà sous contrôle judiciaire à l’instar de son beau père et une kyrielle d’anciens ministres, est soupçonné de corruption dans l’attribution des juteux contrats sous le règne d’Aziz, président de la République islamique de Mauritanie de 2008 à 2019. 

M’Sabou a notamment réussi le tour de force d’être à la fois le représentant du géant chinois d’électricité Sinotec et de son concurrent indien Kalpa-taru, tous deux attributaires de juteux contrats d’électrification dont certains leur ont été attribués en fin du second et dernier mandat présidentiel de Mohamed Ould Abdel Aziz mais annulés par Mohamed Cheikh El Ghazouani après son accession au pouvoir.  

M’Sabou était aussi le partenaire de l’australien BCM international, signataire d’un accord de joint venture avec la Société nationale d’industrie minière (SNIM) sur l’exploitation de la mine de fer de F’Derick située au nord de la Mauritanie. Pour l’heure, Mohamed M’sabou est la seule personne interpellée par la brigade de répression des crimes économiques et financiers à ce stade de l’enquête judiciaire sûr la gestion de l’économie du pays sur la décennie écoulée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here