Covid-19: les 30 000 citoyens marocains bloqués à l’étranger doivent montrer patte blanche

0

Le Maroc a décidé de maintenir ses frontières fermées au delà de la date du 15 juillet, sauf cas exceptionnel. L’accès décidé à partir du 14 juillet de permettre aux 30 000 marocains et résidents marocains bloqués à l’étranger de rentrer ne signifiant pas l’ouverture des frontières, a affirmé Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Le ministre a en outre précisé que les personnes concernées par cette opération exceptionnelle doivent détenir la nationalité marocaine ou la carte de séjour au Maroc pour les étrangers et présenter avant l’embarquement un test PCR de moins de 48 heures, ainsi qu’un test sérologique. A l’arrivée, toute personne présentant des symptômes liés au coronavirus doit être soumise à des examens complémentaires, a encore précisé le ministre.

Le ministre a aussi évoqué l’autorisation de quitter le territoire national à compter du mercredi 15 juillet 2020 pour les Marocains résidant à l’étranger, bloqués au territoire national et qui veulent rejoindre leur pays de résidence ainsi que les étrangers bloqués au Maroc. Les compagnies Royal Air Maroc et Air Arabia sont les seules habilitées pour le moment par les autorités marocaines.

Le royaume qui fait partie pourtant avec la Tunisie, l’Algérie et le Rwanda du quatuor des pays africains admis au sein du territoire de l’Union Européenne a signalé jeudi 308 nouveaux cas d’infection au coronavirus, portant le bilan à 15.079 cas confirmés de COVID-19, a annoncé le ministère de la Santé du royaume. Le nombre de décès dus au coronavirus s’établit à 242 (1,6%), tandis que celui des personnes déclarées guéries s’est élevé à 11.447 (76%), selon le ministère de la Santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here