Afrique centrale : vers la tenue d’un sommet des Chefs d’Etat de la CEEAC

0

Les Chefs d’Etat d’Afrique centrale pourraient se retrouver en juillet prochain au cours d’un sommet aux multiples enjeux de développement dans un contexte de la pandémie du Coronavirus.

Après plusieurs reports dus « à diverses contingences »,  les Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) devraient enfin se retrouver dans le cadre d’un sommet alors que cette région du continent fait face à de nombreux enjeux économiques, bien que le défi sanitaire lié à la pandémie du COVID-19 n’en est pas la moindre.

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Question lourde dont il convient de se poser, au regard des expériences du passé, ponctuées ces trois dernières années par de multiples reports, et dont il est difficile de s’accorder sur les véritables mobiles.

Réunis en visioconférence les 3 et 4 juin 2020 à Libreville, au Gabon, les Ministres en charge des Affaires étrangères/Relations extérieures, de l’Intégration régionale, de la Santé et des Finances des onze  Etats membres de la CEEAC ont arrêté un chronogramme qui sera entériné par les Chefs d’Etat.

Selon le communiqué final de la 9è session extraordinaire du conseil des ministres de la CEEAC, nonobstant des contraintes,  la persistance de la pandémie liée au COVID-19 et ses corollaires en termes de restriction des déplacements des personnes ; l’atteinte du seuil requis de sept ratifications du Traité révisé pour son entrée en vigueur et l’apurement de 40% des arriérés des contributions au financement de la Communauté, l’organisation de la Conférence des Chefs d’Etat dévient une priorité « les deux options présentées portent sur la tenue en présentiel ou en visioconférence de la Conférence ordinaire au cours de la 2ème quinzaine du mois de juillet 2020 ».

Par ailleurs, le Conseil a pris connaissance de la stratégie régionale de riposte à la COVID-19, présentée par le Secrétariat général de la CEEAC, qui met en exergue « la vulnérabilité économique, sociale, politique et sécuritaire de la région ainsi que les difficultés de gestion de cette pandémie en termes d’insuffisances des équipements des systèmes de santé publique dans les Etats membres ».

Quatre axes de la stratégie régionale de riposte face à la COVID-19 ont été adoptés, instruction ayant été données au secrétariat général d’organiser une réunion des Ministres de la santé des Etats membres de la CEEAC précédée de celle des experts en vue d’affiner la stratégie régionale de riposte. Pour le reste, les problèmes d’ordre politique, économique, social et surtout ceux liés à l’intégration régionale ont été débattus, entre autres, l’état de ratification du Traité révisé de la CEEAC,  l’apurement des arriérés de contribution, la question des candidatures aux postes de vice-président et de Commissaires, les modalités d’organisation de la prochaine Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine, la stratégie régionale de riposte à la pandémie du COVID-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here