Covid-19 : le Cameroun revoit le budget de l’Etat en baisse de 542 milliards de FCFA

0
Une Ordonnance du Président de la République portant révision de la Loi de finance 2020  fait passer le budget de l’Etat de 4951,7 milliards à 4049 milliards de FCFA à cause de la pandémie du Coronavirus.

Les effets négatifs de la pandémie du Coronavirus sur l’économie nationale sont réels, on dont les premières conséquences laissent croire que l’économie camerounaise va connaitre une énorme régression,  à défaut d’une récession économique tant redoutée.

Des signaux sont de plus en rouges, au point que l’on commence à s’interroger si un seul secteur économique sera épargné par la bourrasque sanitaire qu’est le Covid-19.

Face à cette conjoncture, le chef de l’Etat camerounais Paul Biya a signé le 03 juin 2020, une Ordonnance modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances 2020.

La principale décision est la baisse générale du budget de l’Etat  pour l’exercice 2020 qui passe de 4951,9 milliards à 4049 milliards de FCFA soit une diminution de 542,7 milliards de FCFA correspondant à un taux de variation de -11%.

L’une des conséquences de cette décision explique-t-on à la Direction générale du budget (DGB) du Ministère des Finances est le recentrage du budget de l’Etat sur la lutte contre le COVID-19 avec la création d’un compte spécial dénommé « Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Coronavirus et ses répercussions économique et sociales ».

Financé  à hauteur de 180 milliards de FCFA, les dépenses dudit Fonds concourent aux objectifs du plan national de riposte contre la propagation du Coronavirus.

Il s’agit entre autres des dépenses sanitaires liées au COVID-19, notamment la recherche des cas actifs, la prise en charge des malades, et autres mesures de régulation sociale.

Egalement au programme, des dépenses envers des personnes vulnérables à travers la mise en place du Fonds de solidarité et de soutien, l’extension du programme filets sociaux, l’enseignement à distance, des aides financières de l’Etat aux entreprises à travers l’apurement de stock de la TVA (Taxe sur a valeur ajoutée), le soutien au secteur agricole pour se prémunir d’une dépendance alimentaire.

Par ailleurs, la recherche et l’innovation font également partie de plan de riposte contre le Coronavirus notamment le développement de la recherche et de la production  locale des produits pharmaceutiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here