RDC : le gouvernement suspend les dirigeants de la MIBA SA

1

En conseil le 29 mai 2020, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a décidé de suspendre les dirigeants de la société Minière de Bakwanga (MIBA SA), l’entreprise productrice du diamant industriel contrôlée à 80% par l’Etat.

Cette décision intervient après plusieurs mois d’alerte lancée par des membres de la société civile qui dénonçaient le détournement présumé de millions de dollars de diamants. Elle fait suite à une mission d’audit diligentée en février par le ministre du portefeuille auprès de cette boîte basée à Mbuji-mayi (dans la province du Kasaï Oriental), une mission dont le rapport relève d’importants dysfonctionnements au titre de la conformité, de la gouvernance et management, de la production et de la gestion financière.

Selon le compte-rendu officiel de la réunion du gouvernement présidée par le président Félix Antoine Tshisekedi, la situation actuelle de la « société qui constituait, hier encore, la fierté de toute la Nation », a préoccupé « profondément les membres du Conseil ». Ainsi, ce dernier a décidé de la suspension immédiate de son Conseil d’Administration et de la Direction Générale, ainsi que de la désignation des chargés des missions aux fins d’examiner les pistes de redressement de la situation et la convocation d’une assemblée générale.

Pour leur part, les membres du conseil d’administration se considèrent comme des victimes d’Albert Kanda Kanda, le directeur général. « Il y a eu mauvaise gestion et incompétence, nous l’avions déjà dénoncé, mais qui va nous écouter ?  Nous avions été nommés pour aider le gouvernement en tant qu’actionnaires pour comprendre ce qui se passe dans l’entreprise, mais quand on présente la situation et qu’on se fait taper sur les doigts comme si on avait pêché pour soi-même, ça complique les choses », a indiqué Dieudonné Mbaya, le président du conseil d’administration sur Radio France Internationale.

1 COMMENTAIRE

  1. Encore une distraction de l’indecisif Felix Tshisekedi alors que les grands voleurs sont connus et ne s’inquitent pas. A savoir, la Gecamines, la plus grosse boite miniere de la RDC, est mise en coupe reglee par son PDG Albert Yuma qui continue a oeuvrer pour les interets de la famille Kabila et la bande mafieuse de l’Israelien Dan Gertler, d’ailleurs sur Liste-noire des Americains.

    Oui il fallait sevir a la MIBA sous les bottes des aventuriers et voleurs et leurs complices Roumains, Chinois et Canadiens. Mais le gros poisson des detournements et corruptions en series c’est la Gecamines qui reste sous controle de Kabila et sa bande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here