Cameroun : 250 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la SONARA

0
Ce chiffre annoncé par le Gouvernement découle de l’évaluation suite au grave incendie qui a ravagé une partie des installations de l’unique raffinerie du pays.

Douze mois après le gigantesque incendie qui a consumé une partie des installations de la Société nationale de raffinage (SONARA) le 31 mai 2019 à Limbé, dans le Sud-ouest, l’on en sait un peu plus sur le coût des travaux de réhabilitation de ce fleuron industriel.

Une évaluation nécessaire avant le lancement des travaux visant la remise en état de l’outil de production, l’incendie selon des sources officielles ayant endommagé 7 des 13 des unités de production et consumé 10 millions de litres de pétrole brut.  

« Une étude sommaire nous a déjà édifiés sur les différentes options de réhabilitation de cette structure. Par ailleurs, les premières évaluations du coût des travaux les situeraient autour de 250 milliards de FCFA et plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt à conduire ces travaux. », a déclaré le Ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba.

Le démarrage desdits travaux reste tributaire de la disposition des moyens financiers que les pouvoirs publics comptent mobiliser à travers les assurances et d’autres mécanismes de financement.

Par ailleurs, des investisseurs étrangers ont également exprimé leur volonté de participer à la reconstruction de la SONARA à l’instar du géant pétro-gazier russe Lukoil.

Des pourparlers dans ce sens ont été noués lors du Sommet Russie-Afrique en octobre 2019 à Sotchi, suivis de la présence au Cameroun en février 2020 d’une délégation de dirigeants de cette firme.

Mise en service il y a quatre décennies, la SONARA dont la capacité de production est de 2,1 millions de tonnes de barils de pétrole par an connaît depuis quelques années des travaux de modernisation et d’extension de son outil de production pour plus de 500 milliards de FCFA.

A la fin des travaux à l’horizon 2021, la capacité de production devrait se situer autour de 3,5 millions de tonnes de barils par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here