Fitch: l’accord OPEP+ pèsera sur la croissance et les finances extérieures du Nigéria

0

L’agence de notation Fitch Ratings alerte le Nigéria sur une problable contraction économique plus profonde et des déficits budgétaires et des pressions composées sur les finances extérieures après sa décision de rejoindre l’accord de réduction de la production de pétrole des pays producteurs (OPEP +). 

Pour Fitch, le recours accru aux prêts multilatéraux concessionnels atténuera les pressions de liquidité à court terme, mais le risque d’un ajustement macroéconomique perturbateur persistera. 

L’agence a ajusté ses prévisions de PIB et prévoit que l’économie nigériane se contractera de 3% en 2020, avant une reprise à 3% de croissance en 2021. « Malgré l’accord OPEP+, nos prévisions de prix du pétrole restent inchangées, à 35 USD / baril pour le Brent en moyenne en 2020 et 45 USD / baril en 2021 », indique Fitch. 

Pout Fitch, le compte courant excédentaire d’ici là enregistrera un déficit équivalent à 3,8% du PIB en 2020 et à 2,5% en 2021.

En outre, Fitch souligne une intensification des pressions de liquidité externes comme une sensibilité de notation négative, après sa décision d’abaissé la note souveraine du Nigéria en avril, à «B» avec une perspective négative de «B +» avec une perspective négative ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here