SecteursFintech & TélécomCovid-19 / VISA prend des mesures pour sécuriser les...

Covid-19 / VISA prend des mesures pour sécuriser les achats en ligne

-

Les achats et autres paiements en lignes sont devenus l’un des canaux d’échanges les plus usités du fait de la crise du Covid-19. Visa a donc  pris des mesures pour prévenir la fraude, protéger les données de ses utilisateurs.

Les mesures de distanciations sociales tels que les couvre-feux et les confinements, imposées par la crise du Covid-19 ont entrainé une digitalisation tout azimut dans tous les secteurs d’activité, modifiant, du coup, le mode de vie et le comportement d’achat des populations. Par conséquent, les achats en ligne beaucoup plus pratiques sont en ce moment très prisés. Malheureusement c’est également le moment propice aux cybers arnaques. Alors pour éviter que les acheteurs ne soient naïvement amenés à communiquer les informations ou données personnelles de leurs cartes bancaires à des cybers délinquants, Visa, les institutions financières et les fournisseurs de solutions de paiement ont pris des dispositions pour sécuriser les achats en ligne. ‘’ Bien que nous tirions parti des progrès technologiques pour prévenir, détecter et réduire les menaces, nous devons constamment poursuivre la sensibilisation et l’éducation des consommateurs’’, explique Ismahill Diaby, Directeur Général Afrique de l’Ouest et Centrale de Visa. La sensibilisation et l’éducation  des consommateurs sont donc  quelques-unes des stratégies mises en place. A cet effet d’ailleurs, voici ses conseils pratiques devant permettre aux consommateurs d’être en première ligne dans la protection de leurs données personnelles lors des paiements en via internet.   Tout d’abord , avant d’effectuer un achat, consulter la page Web du marchand, les politiques de confidentialité, ainsi que toutes les politiques de livraison et de retour pour s’assurer que les articles puissent être retournés s’ils sont reçus dans un état insatisfaisant ou aussi s’assurer qu’on  peut récupérer son argent au cas où les articles commandés ne seraient pas livrés. Puis suivre les cinq étapes ci-dessous :

1. Payer en ligne en toute sécurité – Lorsqu’on paye en ligne, utilise Visa Checkout qui offre une couche de protection supplémentaire et vérifier toujours l’URL pour s’assurer qu’elle commence par «https: //». Le « s » à la fin confirme une connexion sécurisée. On pourrait être amené à fournir un code unique (qui  sera envoyé sur son téléphone mobile ou à son adresse e-mail), une empreinte digitale ou une reconnaissance vocale lors d’un paiement. Cela peut être dû au fait que son achat ait quelque chose d’inhabituel et que la banque souhaite simplement être certaine que c’est  bien la personne qui procède au dit paiement.

2. Payer en toute sécurité sur les applications – Mettre à jour ses mots de passe avec un mot de passe fort et unique à chaque compte ou mieux encore, passer à la reconnaissance d’empreintes digitales ou faciale pour la connexion au compte et / ou les paiements si cette option est proposée.

3. Se méfier des escroqueries par phishing – Faire attention aux e-mails, SMS ou appels téléphoniques non sollicités et suspects. Ils peuvent avoir pour objectif de voler des informations personnelles telles que votre numéro de compte, votre nom d’utilisateur et votre mot de passe. En cas de doute, ne cliquer sur aucun lien, et ne télécharger aucun fichier.

4. Mettre à jour ses logiciels et applications – Installer la version la plus actualisée avant de faire des achats sur son ordinateur, tablette ou téléphone. Ne pas oublier que lorsqu’on paye avec sa Carte ou identifiant Visa, on peut également obtenir de l’aide pour récupérer son argent si le bien commandé n’est pas livré ou ne correspond pas à ses attentes. Contacter sa banque pour plus d’informations sur la démarche à suivre.

5. Garder une trace de ses transactions et examiner régulièrement les relevés de compte – le consommateur peut s’inscrire au service d’alertes de sa banque afin de recevoir des avis à chaque paiement effectué à partir de sa carte puis informer rapidement sa banque s’il constate une transaction non autorisée ou reconnue.

Pour qu’ils paient des biens qu’ils ne recevront in fine jamais ou pour qu’ils partagent leurs informations ou données personnelles afin de les exploiter de manière frauduleuse des individus malintentionnés ne grugent les éventuels   peuvent en profiter et tromper les acheteurs pour qu’ils paient des biens qu’ils ne recevront in fine jamais ou pour qu’ils partagent leurs informations ou données personnelles afin de les exploiter de manière frauduleuse pour générer de manière illicite des gains financiers ultérieurs.

Ces criminels profitent des consommateurs distraits et dont la garde est baissée, en les incitant à leur remettre toutes informations personnelles ou financières qu’ils pourront par la suite utiliser pour commettre leurs vols.

C’est pourquoi nous pensons que l’éducation des consommateurs est essentielle dans la lutte contre la fraude et nous souhaitons les aider à repérer les activités frauduleuses, et protéger leurs informations sensibles d’autant plus que les paiements s’effectueront de plus en plus de manière digitale.

Maintenant, plus que jamais, il est essentiel pour nous tous de participer à la protection et la sécurité des paiements mais aussi de garder une longueur d’avance sur la fraude. Bien que nous tirions parti des progrès technologiques pour prévenir, détecter et réduire les menaces, nous devons constamment poursuivre la sensibilisation et l’éducation des consommateurs.

Les consommateurs sont la première ligne de défense, et nous pensons que ces conseils et ces pratiques de sécurité peuvent les aider à mieux protéger leurs paiements et leurs données personnelles. Restons Vigilants !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Cameroun : nouveaux horizons pour le barrage de Nachtigal

Les travaux de construction du Nachtigal hydro power company (NHPC) se poursuivent normalement après les tensions sociales qui les...

L’hebdo des devises de l’Afrique

Dans cette chronique hebdomadaire sur les devises africaines, les experts de l’AZA, le plus important courtier en devises non...

Santé : les États-Unis approuvent le médicament «Ebanga»de la RDC contre le virus Ebola

Le médicament «Ebanga», du nom scientifique Map 114 contre le virus Ebola fabriqué par l’équipe de la RD Congo...

Algérie: les cinq raisons du processus inflationniste et son impact sur le pouvoir d’achat

Par Abderrahmane MEBTOUL, Professeur des universités, expert international Docteur d’Etat. (1 dollar USD = 136,6 dinars algériens - DA). S'agissant...

Entretien exclusif avec Cheikh El Kebir Moulaye Taher, Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie

"Les réserves officielles de change ont enregistré une progression d’environ 40%" Monsieur Cheikh El Kebir Moulaye Taher, diplômé d’économie et...

Sous le coup d’une enquête pour corruption, SICPA démarche la Côte d’Ivoire

Par Florent Beroa, Genève. L’enquête pour «corruption d’agents étrangers» la visant depuis 2015 en Suisse n’empêche pas la société...

Must read

Cameroun : nouveaux horizons pour le barrage de Nachtigal

Les travaux de construction du Nachtigal hydro power company...

L’hebdo des devises de l’Afrique

Dans cette chronique hebdomadaire sur les devises africaines, les...

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X