Mali : Succès éclatant de la 20 ème édition du Forum de Bamako

0

Une première et une manifestation unique en son genre en Afrique, le Forum de Bamako est un espace de réflexion de haut niveau sur l’avenir du continent. En deux décennies, il a réussi à rassembler de nombreuses personnalités et organisations venues de tous les horizons. La 20e édition du Forum de Bamako s’est déroulé les 20, 21 et 22 février 2020 à  Bamako autour de la thématique « Quelle Afrique à l’horizon 2040 ? Entre mémoire et avenir ». Un succès selon les participants.

Dans son discours d’ouverture, le chef de l’Etat Malien  n’a pas mâché ses mots, car selon lui, « Au fil des ans, ce merveilleux Forum de Bamako, dont on ne dira jamais assez la pertinence, s’est imposé comme le Forum de l’autre partie du monde que l’on n’entend pas souvent. ». Avant d’affirmer qu’ «  il est de surcroît devenu « une œuvre d’intérêt national évident » pour le Mali et le lieu témoin d’« une Afrique qui émerge au lieu de subir ».

Le Président de la République, Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita a présidé la Cérémonie d’ouverture du 20ème Forum de Bamako, placée sous le thème de « l’Afrique à l’Horizon 2040, entre mémoires et Avenirs” ce jeudi 20 février 2020 au CICB. Initiative africaine originale il est unique en son genre en Afrique, parce qu’espace de réflexion de haut niveau sur l’avenir du continent. Un colloque annuel de dimension internationale.

Cette 20 eme édition avait  pour thème : « Quelle Afrique à l’horizon 2040 ? », la XXe édition du Forum de Bamako qui s’emploiera bien sûr à faire œuvre utile en matière de prospective aura donc également cette année une dimension très culturelle, comme en témoignait d’ailleurs la présence à la cérémonie d’ouverture, aux côtés du chef de l’État et du Premier ministre Boubou Cissé, de la ministre de la Culture, Ramatoulaye Diallo, et de la ministre de l’Économie numérique et de la Prospective, Kamissa Camara, qui nous a accordé un entretien publié ce mercredi.

Il rassemble des personnalités et organisations de tous les horizons. La cérémonie d’ouverture a été marquée entre autres par le Discours d’ouverture du Chef de l’Etat, et la remise de prix de reconnaissance pour les 20 ans du Forum. Le Président de la République a remercié les organisateurs de la tenue de cette importante rencontre qui ouvre des perspectives et espoirs pour une Afrique face aux défis multiples et pluridisciplinaires.

« Nous sommes tellement sensibles que vous soyez venus à Bamako », car venir au Mali « dans notre pays aujourd’hui martyrisé et victime de l’indicible, c’est devenu un acte de foi ! ». Le président malien Ibrahim Boubacar Keita  ne cachait pas sa joie ce jeudi matin lors de l’ouverture au CICB (Centre International de Conférences de Bamako) de la XXe édition du Forum de Bamako, le célèbre « think-thank » fondé en 2001 par Abdoullah Coulibaly pour tenter de trouver des solutions pragmatiques aux problèmes auxquels sont confrontés nombre de pays d’Afrique. Pour ce faire, les participants ont témoigné le succès de cette édition, édition qui a également traité beaucoup question importantes axées sur le développement du continent sans oublier les problématiques sécuritaires au sahel

Au cours de cette rencontre, l’Ambassadeur de chine au Mali n’a pas manqué de soulever les problématiques sécuritaires qui piétines le Mali dans sa souveraineté nationale. Pour ZHU LIYING « dans la sous-région du Sahel,  la force conjointe des 5 pays travaille en étroite collaboration dans la lutte anti-terroriste », a-t-il évoqué. Pour lui, il s’agit de donner un bel exemple qui permettra  de régler les problèmes sécuritaires. Puisqu’il s’agit bel et bien d’un problème africain, qui doit être régler  par les africains eux-mêmes, avec toutes leurs forces du pays mobilisées.

Bien entendu les partenaires internationaux étaient  tout aussi mobilisés: la Minusma, l’Europe, les Etat-Unis et la Chine. À travers l’Union africaine, la Chine est en train de fournir une aide particulière aux pays du G5 Sahel dans le renforcement de leur capacité militaire anti-terroriste. Et toujours dans le cadre du partenariat Chine-Afrique, la paix et la sécurité constituent un volet important parmi les 8 grands objectifs pour la période 2018-2023. Avant de conclure que  « l’engagement de toutes les forces vives du pays, la paix sera garantie durablement au Mali », a-t-il conclu ZHU Liuying, Ambassadeur de chine au Mali.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here