Franc CFA: Michel Nadim Kalife répond aux intellectuels africains

10
L'économiste togolais Nadim Michel Kalife, éphémère conseiller de feu Eyadéma.

Suite à la déclaration du collectif des intellectuelles africains, Michel Nadim Kalife nous a fait transmettre quelques remarques de fond afin, explique-t-il, d’enrichir le débat. «Le collectif des intellectuels doit savoir distinguer la Politique monétaire dirigée par une Banque Centrale Indépendante de la  Politique économique qui relève de l’autorité du gouvernement».

Constant dans ses prises de position, L’économiste appellent ceux qu’il qualifie d’«anti-CFA» de vouloir «ramener notre monnaie au CEDI, NAIRA, Franc Guinéen,….en ruinant les populations pauvres et tous les salariés qui seront alors attirés par le phénomène de la petite corruption».

De plus, poursuit Nadim.Kalife, «ces intellectuels-là sont instrumentalisés par les réseaux sociaux et politique de Poutine dont l’objectif stratégique est de faire rompre le lien monétaire qui unit encore la France à ses anciennes colonies, dans le but de reprendre en main l’ancienne structure de la FRANCAFRIQUE, aujourd’hui disparue avec la montée en flèche de la Chine, de l’Inde, du Maroc, de la Turquie…dans les échanges extérieurs de la zone FCFA».

Michel Nadim Kalife est un acteur incontournable dans le débat économique africain. Son indépendance intellectuelle lui permet de régulièrement mettre l’accent sur la responsabilité des dirigeants, l’ampleur de la corruption et l’orientation des politiques économiques africaines.

10 Commentaires

  1. C’est un peu court comme explication pour un économiste que de recourir à l’argument facile de la manipulation. Quant à la comparaison avec le Naira, le CEDI ou la franc Guinéen, elle est carrément malhonnête intellectuellement. A titre d’exemple, au palmarès des taux de croissance en 2008, le Ghana, avec son CEDI vient en tète, suivi de l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire ne venant qu’en quatrième position. Au palmarès des IDH en 2019, trois pays de la zone francs Niger, Centrafrique et Tchad occupent les trois dernières places mondiales et si la Côte d’Ivoire a amélioré sa position, elle n’est que 165ème mondiale et 32ème africain. Quelle est donc cette prétendue prospérité que le F. CFA est supposé apporter aux pays qui l’utilisent?,

  2. MR Kalife Michel, on sait comment fonctionne la politique actuelle.
    Vous a t on paye pour aller contre ceux qui ne veulent pas du franc CFA?
    Vous avez rien compris , ou vos études economiques sont obsolètes.
    Je ne vais pas m’attarder a cet exercice , tout ce que je veux que vous compreniez , c est que les africains ne veulent pas que la France soit dans leurs affaires , que la France soit dans leur monnaie africaine, que la France rembourse leur or, et argent déposé depuis 1949 dans le trésors français .est-ce difficile de dire a quelqu un qu’on a pas besoin de son aide?
    Pourquoi s’entêter a vouloir être le garant du CFA? Un autre pays est il le garant de l’euro? Non! Alors foutez nous la paix .
    Nous ne voulons plus de colons dans nos affaires souveraines .

  3. Pourtant vous vivez, respirez, buvez, mangez, habillez, déplacez, rêvez du colon que vous prétendez indésirable.
    Les Africains disent toujours une chose et cherchent son contraire dans le même temps. Ainsi va l’Afrique.

    • Seriez-vous d’accord que Abidjan continue de payer à l’Élysée le loyer du palais de la présidence sis au quartier Plateau? Seriez-vous d’accord pour que demeure éternellement le 43ème BIMA à Port Bouet?
      Souhaiteriez-vous que ça soit et demeure la France seule qui continue à concevoir et rédiger les résolutions de l’Onu pour les communautés sœurs anciennes colonies d’Afrique francophone?
      À moins vous ne soyez un négrier négrophobe, vous allez répondre non, non et non…

  4. c’est très bien que le cfa disparaisse, mais on ne veut pas une monnaie d’échange comme naïra ou monnaie guinéen c,est horrible on dirais les papiers toilettes.

  5. Ce monsieur est un des laquais de la FRANÇAFRIQUE. Il a été payé pour défendre les intérêts de qui on sait. Les africains veulent tout et son contraire ??? Mais la France prétend tout et son contraire. Cela fait plusieurs décennies que la France prétend mettre fin à la FRANÇAFRIQUE mais jusqu’à présent elle maintient plusieurs anciennes colonies en esclavage. Cela fait plusieurs décennies que la France nous parle de démocratie pourtant elle a des bases militaires en Afrique pour mettre les peuples en joug et aider les dictateurs à se maintenir au pouvoir. Alors ce monsieur on connait son objectif et ses commanditaires mais on ne lâchera rien. La France maintinant jette drs pseudos économistes dans le combat pour faire de la délation et du média mensonges. On connaît !Ok? Voleur va!

  6. Il est mille fois dommage que ceux qui soit disant ont l’expertise en matière monétaire,en soient venus à faire de la diffamation
    En quoi le naira et le cedi sont moins bon que le CFA si ce n’est pour favoriser l’évasion des capitaux en sachant que tout ce donc la métropole à besoin vient de l’Afrique ?
    Pourquoi ne dites vous pas clairement que vous voulez par tous les moyens éviter l’industrialisation de l’Afrique qui annoncera le déclin de l’Occident ?
    Comment osez vous vous imaginez que le continent le plus peuplé dans un quart de siècle devrait se contenter de continuer à être le grenier du monde en toutes sortes de matières sans pouvoir les transformer et en tirer les dividendes ?
    Ce que vous faites là s’est les soubresauts d’un système en fin de vie mais cela ne changera plus le sens des choses.

  7. Pourquoi la France cherche t-elle à garantir toujours la monnaie de ses ex -néo colonies? Où ailleurs dans le monde garantie-t-elle la monnaie? Il y a au moins 54 Etats en Afrique, hors les ex-néo colonies de la France, chacun dispose de sa propre monnaie, fusse-t-elle du papier hygiénique. Les millionnaires ou milliardaires en Naira, cédi ou autre monnaie africaine n’ont rien à envier à ceux possédant le CFA. Les mieux lotis semblent être la Côte d’ivoire, le Cameroun, le Sénégal. Mais franchement que pèsent ses pays auprès du Nigeria seul? Un état indépendant est celui là qui est responsable et frappe sa propre monnaie même s’il est pauvre. La plupart des africains qui se noient dans la méditerranée proviennent des pays francophones, notamment de l’Afrique de l’ouest, membres du CFA et dont l’économie appartient aux étrangers (plantations, mines…et même le commerce import-export. Avec la France nous partageons la même langue, nous sommes des frères. Mais sincèrement sur le plan politique et économique, la coopération ne paye plus avec la France. Qu’elle change d’approche à l’instar d’autres puissances de ce monde, elle aura plus à gagner que de s’accrocher à un modèle dépassé. En état actuel des choses, ECO ou CFA c’est pareil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here