Dangote signe deux accords avec l’Etat togolais sur le phosphate et le ciment

0
Nigerian billionaire Aliko Dangote gestures during an interview with Reuters in his office in Lagos June 13, 2012. Dangote is targeting a market capitalisation of $35-40 billion for his cement company when he lists it in London next year, and the money will be used to pay off investors including himself, he told Reuters on Wednesday. Africa's richest man with a cement empire stretching from Senegal to South Africa, Dangote said in an interview at his office in Lagos that Dangote Cement had raised its capacity target to 60 million tonnes a year by 2015 from a previous 50 million tonne target. To match Interview NIGERIA-DANGOTE/ REUTERS/Akintunde Akinleye (NIGERIA - Tags: PROFILE SOCIETY WEALTH BUSINESS) - RTR33JNA

Dangote Industries Limited (DIL) a signé jeudi 7 novembre avec le gouvernement du Togo, deux accords de partenariat portant sur la valorisation et la transformation du phosphate local en engrais phosphatés et l’implantation d’une cimenterie dans le pays.

Selon un communiqué publié par la partie togolaise à cet effet, l’engrais phosphaté produit par le groupe sera à destination de la région ouest africaine. « Le coût de ce projet de développement minier qui débute avant la fin de l’année 2019 est estimé à hauteur de 2 milliards de dollars », indique-t-on.

Quant au second accord, il est prévu une production de ciments dans la nouvelle cimenterie à partir du clinker togolais et nigérian. « Cette usine d’une capacité annuelle de 1,5 millions de tonnes de ciments permettra au gouvernement togolais de répondre aussi bien à la demande locale qu’à celle des pays limitrophes », précise-t-on.

« Les travaux de construction de cette firme industrielle démarrent au 1er trimestre 2020 et sa mise en service interviendra avant la fin de l’année prochaine. L’investissement estimé à 60 millions de dollars, permettra la création de 500 emplois directs », lit-on dans le communiqué.

En rappel, la mise en vente des ciments Dangote au Togo, en 2016, avait provoqué des réactions d’inquiétudes auprès de Cimtogo, l’une des trois usines de fabrique de ciment dans le pays qui avait dénoncé un dumping commercial et une concurrence déloyale. Le Nigeria, avait soutenu la filiale du groupe Heidelberg, interdit l’importation du ciment sur son territoire tandis que Dangote bénéficie du SLE au Togo conformément à l’article 3 du Traité révisé de la CEDEAO.

Par Nephthali Messanh Ledy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here