Banques : Les établissements de crédit de l’UMOA affichent un total bilan de 37752,9 milliards de FCFA en 2018

0

Au terme de l’année 2018, les établissements de crédit de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) ont affiché un total de bilan de 37752,9 milliards de FCFA (56,629 milliards d’euros), selon le rapport de la Commission bancaire basée à Abidjan.

Par rapport à l’année 2017 où il s’élevait à 35525,60 milliards de FCFA on note une hausse de 6,8%. La Côte d’Ivoire se retrouve avec la plus grande part de marché (32,2%), suivie du Sénégal (19,5%), du Burkina (14,0%), du Mali (12,4%), du Bénin (9,2%), du Togo (7,5%), du Niger (4,5%) et de la Guinée‑Bissau  (0,7%).

Selon la Commission bancaire, le nombre d’agences s’est accru de 417 nouvelles unités en 2018, soit 13,0% pour se fixer à 3 619. Les progressions sont comprises entre deux  guichets en Côte d’Ivoire et au Togo à 356 au Niger6. Le nombre de guichet automatique de banque (GAB) a augmenté de 268 unités, soit 9,9% pour s’établir à 2 976.

Quant aux effectifs employés par le secteur bancaire, ils ont progressé, en variation annuelle, de 1835 postes (+6,3%) pour atteindre 30 998 au 31 décembre 2018, en liaison avec l’expansion du réseau bancaire et le démarrage des activités de nouveaux établissements. L’effectif du personnel « cadres » représente 39,7% des emplois.

Le nombre de comptes bancaires de la clientèle a également enregistré une hausse de 5,0% pour s’établir à 12 056 074 à fin 2018. Les comptes de particuliers ont crû de 4,9% et ceux détenus par les personnes morales de 5,5%.

Au 31 décembre 2018, le système bancaire de l’UMOA comprenait 63 banques internationales,

60 banques sous régionales, une  banque mutualiste et 19 établissements financiers à caractère bancaire.

« Les banques internationales dominent le marché avec 50,4% des actifs bancaires de l’Union », souligne la Commission bancaire qui ajoutent qu’elles concentrent 34,9% du réseau d’agences, disposent de 41,4% des GAB, détiennent 54,0% des comptes bancaires et emploient 47,9% des effectifs.

Quant aux banques sous régionales, elles cumulent 48,0% de part de marché. Cette catégorie a regroupé durant la période sous revue 36,5% des agences, 58,6% des GAB, 46,0% des comptes de la clientèle et 45,2% des effectifs.

La seule banque mutualiste représente 0,1% des actifs, des implantations et des effectifs du système bancaire de l’UMOA.

Les établissements financiers à caractère bancaire ont concentré 1,5% des actifs, 28,5% des guichets et 6,8% des effectifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here