Cameroun : 500 participants attendus à la Foire internationale des entreprises

0

La deuxième édition de la Foire internationale des affaires de Douala met un point d’honneur sur la participation des PME dont plus d’un demi-millier venant d’Afrique centrale sont attendues à cette rencontre économique.

Par Achille Mbog Pibasso

Combien de participants seront-ils présents à la prochaine édition de la Foire internationale des affaires de Douala (FIAC) qui se tiendra du 04 au 19 avril 2020 dans la métropole économique du Cameroun ? Difficile de répondre avec exactitude à cette question.

Tout au plus, ce que l’on sait de cet événement qui a pour vocation de devenir « le plus grand rendez-vous du monde des affaires » au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), c’est la mutualisation des compétences par les organisateurs et une volonté affichée de promouvoir le « Made in Cameroun ».

Ainsi, pour cette seconde édition, le Groupement patronal Entreprise Cameroun (ECAM) organisateur de PMExchange et la Fondation Inter Progress, organisateur du Salon de l’entreprise et du partenariat (PROMOTE) ont décidé de fusionner leurs énergies pour que la FIAC connaisse un énorme succès.

Pour Pierre Zumbach, le président de la Fondation internationale inter-progress, « l’on peut se réjouir de voir trois structures incluant ECAM, PMEXCHANGE et l’Antenne Afrique de la Fondation Internationale Inter-Progress, mutualiser leurs moyens humains et matériels pour rendre plus utile et efficace une manifestation de promotion économique et d’intérêt général qui devient : FIACPMEXCHANGE »

Au menu, l’exposition-vente à travers des stands d’exposition individuel, collectif, et pavillons thématiques pour présenter à des professionnels, à la presse et à un large public visiteur et consommateur, non seulement son savoir-faire dans les activités commerciales, mais aussi promouvoir et vendre ses produits et services, notamment par une offre « Cash and Carry » ; les conférences-débats à la carte sur des questions liées au commerce national, régional et international portant entre autres sur la réglementation sur le commerce international ; le renforcement des capacités et compétitivité des entreprises pour des échanges intra, interrégionaux et internationaux ; les règles d’origines communautaires.

En outre, les participants pourront nouer et renforcer leurs relations d’affaires à travers des rencontres et B2B pour faire du networking avec des vendeurs, des acheteurs ou des partenaires potentiels, sans oublier le Forum de l’entreprise et le Grand prix de l’innovation.

A en croire les organisateurs, des contacts sont avancés sur le plan régional puisque plusieurs entreprises dans les pays de la CEMAC et la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale) manifestent un intérêt pour participer avec des entreprises à la manifestation, alors que des contacts sont en cours au plan continental et international pour des participations multiformes, l’accueil de missions économiques, etc.

En ratissant large, il est question pour les organisateurs sous la coordination du ministère du Commerce, de répondre à la thématique centrale de ce rendez-vous des affaires, « le commerce dans tous ses états ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here