Cameroun : 298 milliards de FCFA de chiffre d’affaires pour ENEO

0

Le concessionnaire du service public d’électricité au Cameroun enregistre des résultats encourageants malgré une ardoise encore élevée de certains de ses principaux clients dont l’Etat. 

Par Achille Mbog Pibasso

Des éclaircis  ont été enregistrés dans le secteur de production et de distribution de l’énergie électrique, avec une courbe évolutive d’après la société Energy of Cameroon (ENEO). Selon le rapport d’activité 2018 dont Financial Afrik a obtenu une copie le 17 octobre 2019, la filiale du Fonds d’investissement britannique Actis qui réclame une ardoise de plus de 120 milliards de FCFA à ses clients au rang desquels l’Etat du Cameroun, note de manière générale une amélioration de ses activités.

Malgré un environnement économique difficile, l’entreprise déclare avoir  « enregistré de nombreux progrès dans sa modernisation, dans plusieurs segments d’activité et dans ses réponses aux grands défis qui l’interpellent. Le distributeur a marqué un pas de plus dans sa transformation, dans un contexte socio-économique difficile caractérisé, singulièrement, par une rareté accrue des liquidités. L’entreprise reste très endettée vis-à-vis de ses partenaires, en même temps qu’elle enregistre des impayés de plus en plus énormes parmi ses plus gros clients ».

Pour l’année 2018, le chiffre d’affaires s’élève à 298,65 milliards de FCAF contre 291,6 milliards de FCFA en 2017, soit une hausse de 7 milliards de FCFA. Pendant la période considérée, l’excédent brut d’exploitation s’élève 53, 113 milliards de FCFA contre 43, 483 milliards de FCFA. Toutefois, des investissements  se sont situés à 30 milliards de FCFA contre 35 milliards de FCFA l’année précédente.

L’extension de la concession de dix ans, c’est-à-dire au-delà de 2030 devrait amener l’entreprise à investir davantage pour améliorer l’offre d’électricité qui couvre actuellement 62% de la population du pays selon des statistiques actualisées de la Banque mondiale (BM). Dans cette perspective, l’entreprise qui a déjà procédé à l’installation de 8 000 compteurs intelligents entend installer plus de 20 000 compteurs prépayés cette année. Par ailleurs, un programme de réhabilitation et de modernisation des infrastructures de production est en cours, à l’instar du barrage de Songloulou, le principal aménagement  hydroélectrique  du pays  avec   une   puissance installée de 384 mégawatts.

Sur la base de ce rapport d’activité, ENEO pour qui les délestages ont connu une baisse de 5,6% en 2018 dispose d’une capacité de production installée de 999 Mégawatts (MW) sur les 1300 MW installés, ce qui est loin de combler la demande qui se situe à plus de 2000 MW rapportent de fiables études. 73% de la production d’ENEO est de source hydraulique pour une contribution au mix énergétique national de 72%. Par ailleurs, le réseau de distribution est constitué de 11 450 kilomètres de lignes de 5,5 à 33 kilovolts et 11 158  kilomètres de lignes de 220 à 380 kilovolts.

ENEO est une société d’économie mixte au capital détenu à 51% par le groupe britannique Actis, 44% par l’Etat du Cameroun et 5%  par le personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here