Maurice: Amethis dans le groupe hôtelier Rogers

0
Laureen Astrid Kouassi-Olsso, directrice d’investissement - Abel Rossignol, associate - Laurent Demey, managing partner - Nadia Moukaddem, associate - Frank Ndiyo, associate senior - Luc Rigouzzo, managing partner - Khady Koné-Dicoh, directrice d’investissement - Jean-Sébastien Bergasse, directeur d’investissement Hamada Touré, directeur d’investissement Aurélie Pujo, directrice juridique - Eric Ouedraogo, directeur financier Absent : Jean- Thomas Lopez, directeur d’investissement. (Photo AGEFI).

Le fonds d’investissement Amethis a acquis une participation dans VLH, filiale hôtelière du groupe Rogers, société cotée à la bourse de Maurice et gestionnaire d’unités hôtelières.

L’investissement d’Amethis sera principalement consacré aux projets de VLH ainsi qu’à ceux de sa filiale de loisirs, Island Living. Ces projets incluent le développement de la région de Bel Ombre à travers de nouvelles activités de loisirs et d’hébergements.

VLH compte sept hôtels (946 chambres) dans les segments haut de gamme et moyen de gamme opérant sous deux marques: Heritage Resorts et Veranda Resorts. La société emploie 1 800 personnes et reçoit 50 000 clients par an.

Khady Koné-Dicoh, directeur des investissements chez Amethis, voit dans ce partenariat de nouvelles dynamiques. “Nous sommes ravis de soutenir le développement du groupe VLH. Fort de son expertise hôtelière développée depuis près de 40 ans, VLH va pouvoir consolider sa position sur le marché mauricien tout en maintenant la qualité de son service et l’originalité de son positionnement et de l’élargissement de son portefeuille d’hôtels et de loisirs”. Un point de vue partagé par Philippe Espitalier-Noël, PDG du Groupe Rogers. «Notre collaboration avec Amethis remonte à 2013, via le capital de Velogic, notre filiale spécialisée dans la logistique. Nous sommes heureux de pouvoir les accueillir dans la capitale de VLH, en signe de confiance établie entre les partenaires au fil des ans. “

Avec cet investissement bouclé en juillet, le fonds Amethis, qui a démarré en 2013 avec un 275 millions d’euros provenant d’investisseurs européens, souvent familiaux, poursuit son développement en Afrique. En juin dernier, u début de juin, le nouveau véhicule d’investissement Amethis Fund II a été clos à 375 millions d’euros, soit à 25 % au delà des objectifs initiaux, grâce à l’affluence des DFI tels que le britannique CDC, la Banque Européenne d’Investissement (BEI), Proparco et IFC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here