Sénégal : le secteur bancaire dans une dynamique de croissance

0

Malgré un rythme de progression moins soutenu, le système bancaire sénégalais a enregistré des résultats satisfaisants.

L’activité  du secteur bancaire se porte bien et a connu globalement une bonne performance au cours du premier semestre de 2019.

C’est  ce qui ressort  du rapport  final  de la  réunion  trimestrielle, du jeudi 3 octobre, sur la situation du système bancaire en fin juin 2019.

Cette rencontre  s’est déroulée sous la houlette du Directeur national de la Bceao pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lo et des  Directeurs généraux des établissements de crédit de la place.

Ainsi, le  total bilan du système bancaire s’est établi à 7 378,7 milliards FCFA (environ 11, 2 milliards d’euros)  contre 7 249,8 milliards FCFA en décembre 2018, soit une progression semestrielle de 1,3% en annuelle de 9,1%.

Concernant les dépôts et emprunts, ils sont évalués à 5 031,4 milliards FCFA (environ 7,6 milliards d’euros) en juin 2019 contre 4 829,7 milliards FCFA en décembre 2018, en hausse de 201,7 milliards (+4,2%) et 10,1% en glissement annuel.

Ils sont répartis entre les dépôts à vue (2.852,5 milliards,  4,3 milliards d’euros ; +6,1%) et les dépôts à terme (2.178,9 milliards, 3,3 milliards d’euros ; +1 ,8%).

Par ailleurs,  le document   mentionne que le montant total des crédits impayés est chiffré à 690 milliards de francs CFA (1miliard d’euros), soit environ 13,6% de l’ensemble des crédits.

Pour le Directeur national de la Bceao, «cette situation interpelle ce qu’on appelle la résolution du contentieux bancaire ».

«Ce montant élevé contraint les banques à continuer à financer l’économie. Toutefois, si le stock de 690 milliards FCFA venait à être résorbé partiellement, ces crédits permettraient aux établissements de crédit de renforcer leur fonds propres », a indiqué le responsable.

Riche d’une  trentaine d’établissements, le système bancaire sénégalais est caractérisé par une solidité et une  forte présence des banques étrangères. [1€=655 FCFA].

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here