Echanges Extérieurs : Dégradation de 52 milliards de FCFA du déficit commercial du Sénégal en mai 2019

0

Le déficit commercial du Sénégal s’est dégradé de 52,10 milliards de FCFA (78,150 millions d’euros) au mois de mai 2019 comparé au mois d’avril 2019, selon la note de conjoncture de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Les échanges extérieurs du Sénégal ont fait ressortir un solde déficitaire de 177,8 milliards de FCFA en mai 2019 contre un solde déficitaire de 125,6 milliards de FCFA au terme du mois d’avril 2019.

« Cette situation traduit une hausse des exportations (plus 33,5 milliards de FCFA) moins importante que celle des importations de biens (plus 97,3 milliards de FCFA).

Les exportations de biens sont évaluées par la DPEE à 191,30 milliards de FCFA contre 157,9 milliards en avril 2019, soit une hausse de 21,2%. Cette situation reflète la progression des ventes à l’étranger de produits pétroliers (plus 9,6 milliards), d’or non monétaire (plus 8,1 milliards), d’engrais minéraux et chimiques (plus 7,3 milliards), de produits alimentaires (plus 1,3 milliard), de titane (plus 1,2 milliard) et, dans une moindre mesure, de ciment (plus 0,6 milliard).

En revanche, les exportations d’acide phosphorique et de zircon se sont respectivement repliées de 3,5 milliards et de 1,0 milliard sur la période.

De leur coté, les importations de biens du Sénégal sont passées de 322,2 milliards de FCFA au mois d’avril 2019 à 419,5 milliards de FCFA au mois de mai 2019, soit une hausse de 30,2%. Selon la DPEE, cette progression traduit la progression de la valeur des achats de produits pétroliers (plus 49,2 milliards), de  véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles  (plus 11,0 milliards), de  machines, appareils et moteurs  (plus 9,5 milliards) et de produits pharmaceutiques (plus 3,5 milliards).

A l’inverse, un recul des importations de produits alimentaires est noté, imputable au riz (moins 5,6 milliards), aux fruits et légumes comestibles (moins 1,5 milliard), aux  huiles et graisses animales et végétales  (moins 0,8 milliard) et au maïs (moins 0,2 milliard).

Le taux de couverture des importations par les exportations, a baissé de3,4 point de pourcentage, passant de 49,0% au mois d’avril 2019 à 45,6% en mai 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here