Les experts de l’Afrique de l’Ouest au Liberia pour le suivi et l’évaluation des agendas 2030 et 2063

0

Par Albert SAVANA

Le Bureau pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), en partenariat avec le Gouvernement de la République du Libéria, a lancé le 06 mai 2019 à Robertsfield, au Liberia, les travaux d’une réunion Adhoc des experts de l’Afrique de l’Ouest sur le thème :” Capacités et mécanismes institutionnels  nationaux pour l’évaluation des progrès de mise en œuvre des agendas 2030 et 2063 : Etat des lieux, défis et perspectives en Afrique de l’Ouest”.

 Cette réunion Ad hoc  qui se tient dans un contexte où les capacités des Etats restent très limitées pour pouvoir produire à temps des données de qualité en mesure de couvrir l’ensemble des indicateurs des Objectifs de Développement Durable (ODD) et l’agenda 2063 de l’Union Africaine (’UA) a pour objectif de faire l’état des lieux et d’identifier les défis majeurs relatifs aux capacités nationales pour le suivi et l’évaluation des agendas 2030 et 2063 en Afrique de l’Ouest. Elle servira également de cadre à l’examen du projet de rapport produit par la CEA qui servira à terme d’instrument d’aide à la prise de décision en matière de renforcement de capacités nationales pour un meilleur suivi-évaluation des agendas 2030 et 2063.

Elle permettra aux participants, notamment ceux représentant les Etats membres et à l’ensemble des acteurs du développement, de partager leurs expériences et bonnes pratiques en matière de dotation en capacités techniques, statistiques, financières et organisationnelles nécessaires au suivi-évaluation des ODD et de l’agenda 2063. La finalité est de parvenir à un meilleur suivi et une évaluation appropriée des progrès vers l’atteinte des ODD et la réalisation de l’agenda 2063 en Afrique de l’Ouest. 

Cette rencontre de deux jours se déroulera sous forme  de sessions plénières au cours desquelles les participants discuteront des enjeux et défis majeurs nationaux relatifs au renforcement des capacités des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le suivi-évaluation des politiques publiques en général et des ODD et de l’agenda 2063 en particulier, y compris le processus Revue Volontaire Nationale (RVN.) Outre la présentation par la CEA des résultats préliminaires de l’étude qu’elle a conduite, des présentations et communications à livrer par les Etats, les organisations inter-gouvernementales de la sous-région, les entités non-étatiques et les institutions de développement intervenant en Afrique de l’Ouest sont également attendus.

Selon le Directeur par intérim de la CEA en Afrique de l’Ouest, M. Bakary Dosso, « En Afrique de l’Ouest, une estimation brute fait ressortir qu’en 2018, sur une population estimée à 377 millions d’habitants, un peu plus de 200 millions de personnes soit 53.5% vivent en dessous du seuil de pauvreté national.  Ce qui à l’évidence témoigne de l’ampleur des défis que nous devons tous relever.

« Les pays de la sous-région doivent procéder à des réformes majeures de leur cadre macroéconomique et financier, investir dans le capital humain, s’attaquer aux déficits en infrastructures, améliorer le climat des affaires pour relever les défis précités et inverser positivement et durablement les tendances. 

La réussite de ce chantier réside dans la capacité du leadership national à exécuter dans les délais impartis, à suivre et évaluer les différents agendas auxquelles il s’est engagé pour la transformation de leurs pays respectifs et du continent », explique Monsieur Bakary Dosso.

Pour sa part, la Vice-Ministre des Finances et du Plan du Liberia, Madame Tanneh Brunson a affirme que : « Le Libéria en tant qu’État membre reste profondément attaché à la poursuite de son partenariat avec les organismes sous régionaux ainsi qu’avec la CEA pour son soutien continu au pays, en veillant à ce que nous réalisions ensemble l’Agenda 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’Union africaine. »

Les représentants des Communautés économiques régionales et Organisations intergouvernementales de l’Afrique de l’Ouest, les représentants du secteur privé et la société civile ainsi que les groupes parlementaires  œuvrant activement dans le domaine du développement durable dans la sous-région et plus particulièrement sur des questions liées au renforcement des capacités de suivi-évaluation des politiques publiques et les experts des ministères en charge de la production statistique et du suivi-évaluation des politiques publiques, avec en ligne de mire les ODD et l’agenda 2063 participent à cette rencontre. Une attention particulière sera portée aux pays de l’Afrique de l’Ouest engagés en 2018 et en 2019 dans le processus de Revue Volontaire Nationale (RVN) pour le besoin de partage d’expérience et de bonnes pratiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here