La start-up nigériane Jumia, spécialisée dans le commerce électronique, a annoncé officiellement son inscription à la New York Stock Exchange (NYSE). La première start-up africaine à être cotée à la bourse américaine ferme, de ce fait, ses portes aux investisseurs nigérians à travers son modus operandi. En effet, la société a procédé par un American Depository Receipt (ADR) qui n’autorise pas, du moins pour le moment, l’achat de ses  actions par des non américains.  «Cette réalisation a été rendue possible grâce au travail acharné de nos équipes, à la confiance de nos consommateurs ainsi qu’à l’engagement de nos vendeurs et


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis