La BCEAO maintient son taux directeur inchangé

0

Réuni le 6 mars à Dakar, le comité de politique monétaire (CPM) de la BCEAO  a décidé  de maintenir son  taux directeur inchangé à l’issue de sa première réunion ordinaire au titre de l’année 2019.

Dans son communiqué, le CPM a indiqué que le taux d’intérêt minimum de soumission aux appels d’offres d’injection de liquidité reste à 2,50% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal à 4,50%. « Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’UEMOA demeure fixé à 3% »,  précise-t-il.

« Ce maintien  des taux directeurs de la BCEAO  résulte de l’analyse des principales évolutions de la conjoncture économique internationale  et régionale  au cours de la période récente ainsi que les facteurs de risques pouvant peser sur les perspectives  à moins termes d’inflation  et de croissance économique de l’union », a noté le communiqué final lu par Blohoue Toussaint Damoh, Directeur de la conjoncture économique et des analyses monétaires de la BCEAO.

Selon la même source, « la croissance  de l’activité économique de l’UEMOA demeure soutenue et robuste au  quatrième  trimestre  de 2018, en se situant à 6,8% en glissement annuel après 6, 6%  un trimestre plutôt ».

Et d’ajouter: « la demande intérieure reste le principal moteur de la croissance  dans l’union. Sur l’ensemble  de l’année 2019, la croissance économique  est attendue à 6,8%  après un niveau de 6,6% en 2018 ».

Au titre des finances publiques, le comité a relevé une atténuation du déficit budgétaire, base engagements, dons compris,  estimé à 3,9% du PIB suivant les données des services officielles  contre 4,3%  en 2017.

Concernant  la situation monétaire de l’union, les membres du comité ont  indiqué que  la masse monétaire a augmenté de 12,80% en glissement annuel, soutenu par de nets accroissement de 28,8%  des actifs extérieurs ainsi que par la progression  de 9,4%  des crédits intérieurs.

« Le taux d’intérêt moyen trimestriel (TIMT) sur  le marché monétaire  est passé de 3, 45%  contre 2,50% au trimestre précédent », souligne le CPM.

Et de noter « une légère hausse  des prix en rythme annuel et une inflation qui s’est située à 0,9% contre 0,4 % un trimestre plutôt. Ce qui est dû essentiellement à l’accroissement des prix  dans les secteurs, transport, logement  et  communication ».

Selon les projections de la CPM, à l’horizon de 24 mois,  le taux d’inflation  en glissement annuel  est projeté à  1, 5%  en ligne avec l’objectif  de stabilité des prix poursuivi par la Banque centrale.

Ibrahima Junior Dia 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here