Cameroun : l’appui de la Banque mondiale au secteur hydroélectrique

0
Le fleuve Sanaga au Cameroun.

Un prêt de 16,3 milliards de FCFA au Cameroun pour la réalisation d’un projet hydrométrique.

La Banque mondiale (BM) a accordé un prêt de 16,3 milliards de francs CFA au Cameroun pour le financement du Projet d’assistance technique pour le développement hydroélectrique du fleuve Sanaga. Un concours financier suite à un décret du président de la République Paul Biya, habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire à signer avec l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, un accord de crédit dans ce sens. Des ressources financières devant couvrir les trois principales composantes.

La composante 1 est réservée au de financement de l’assistance technique nécessaire pour sélectionner et développer un grand site hydroélectrique sur la Sanaga en utilisant un modèle de Partenariat public-privé  (PPP) dont le partenaire privé sera recruté sur une base concurrentielle. Il est question pour les initiateurs du projet, d’impliquer toutes les compétences afin de se donner les moyens nécessaires pour sa réalisation.

Dans cette perspective, la composante 2 contribuera essentiellement au renforcement des capacités du gouvernement à s’acquitter de ses responsabilités au cours de la construction du projet hydroélectrique de Nachtigal d’une puissance de 420 Mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga. Il sera notamment question d’aider les entités gouvernementales à surveiller la construction du projet et la mise en œuvre du Plan de gestion environnemental et social (PGES).

La composante 3 quant à elle est axée sur le financement d’un certain nombre de travaux analytiques pour la conception d’une stratégie à long terme devant atténuer des risques hydrologiques et protéger le Cameroun des risques climatiques et de la volatilité des coûts de production d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here