Orange et Airtel mettent un terme à leur brouille avec le fisc nigérien

0
Les locaux d’Orange Niger et d’Airtel Niger avaient été respectivement fermés fin novembre et début décembre 2018 par le fisc pour non-paiement d'impôts.

La Direction générale des impôts (DGI) du Niger et les deux opérateurs de téléphonie, Airtel et Orange, se sont finalement compris à l’issue de négociations confidentielles ayant duré plusieurs semaines.

Mis sous scellés depuis un mois, les locaux des deux sociétés ont réouvert à Niamey. Ceci, après un accord qui, selon les médias locaux, prévoit le règlement d’une partie de ce que réclament les autorités.

Pour rappel, les locaux d’Orange Niger et d’Airtel Niger avaient été respectivement fermés fin novembre et début décembre 2018 par le fisc pour non-paiement d’impôts. La filiale du groupe français Orange avait été sanctionnée par un redressement fiscal de 22 milliards FCFA, et celle du groupe indien Bharti était concernée un montant de 62 milliards F CFA.

Une décision contestée par Orange dans un communiqué, annonçant avoir formulé un recours devant lui « permettre de défendre ses intérêts en toute sérénité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here