Courrier des lecteurs: “à la BRVM, c’est le moment d’acheter…”

1

Après avoir volé de record en record, la Bourse des valeurs mobilières d’Abidjan (BRVM) poursuit une phase baissière qui suscite le débat auprès des investisseurs.  Pour ce lecteur, il ne faut pas céder à la panique. C’est, dit-il, le moment d’investir:


Les indices de la BRVM (BRVM Composite et BRVM 10) ont été initialisés à 100 points en 1998 au début du démarrage de la Bourse. Aujourd’hui, 29 oct 2018,  le BRVM Composite est à 177,08 points, soit 77,08 % de performance et le BRVM 10 est à 169,75 points, soit 69,75 %  de performance.

Ainsi, en 20 ans d’existence de la BRVM, avec 77,08 %  de performance pour la BRVM Composite, cela équivaut à une performance annuelle de 3,85%. Le BRVM 10 quant à lui, avec 69,75 %  de performance sur 20 ans, équivaut à une performance annuelle de 3,49 % .   Si on considère qu’en bourse les intérêts annuels sont ajoutés au capital initial et réinvestis pour produire d’autres intérêts, alors la performance du BRVM Composite tombe à 2,9 %  et celle du BRVM 10 tombe à 2,7% .

Ces performances sont aujourd’hui inférieures à celle d’un compte d’épargne ordinaire sur la même période. Tout le monde sais que la bourse(actions) donne généralement un meilleur rendement que les comptes d’épargne, les DAT, les obligations sur le long terme.

La BRVM a atteint son pic historique de performance le 22 avril 2016 avec le BRVM Composite à 320,3 points et le 27 juillet 2015 pour le BRVM 10 à 315,18 points. Cela représentait une performance de 220,3 %  pour le BRVM Composite et 215,18 %  pour le BRVM 10.

Par rapport à ces pics historiques, on constate aujourd’hui que le BRVM Composite s’est rétracté de -44,71%  et le BRVM 10 de -46,14%. Un indice boursier qui perd plus de -40 % est  un événement rare et il faut tirer les bonnes conclusions. Le niveau actuel de la BRVM est celui du 6 février 2013 où le BRVM Composite était à 177,7 points et le BRVM 10 à 197,5 points. La BRVM est retournée à sa situation d’il y a environ six ans.

A mon avis,  cela représente une occasion d’achat qui n’arrive pas souvent. C’est donc le moment ou jamais d’acheter en prenant cependant le soin de n’investir  que dans des actions d’entreprises ayant une bonne santé financière. Ce n’est plus le moment de vendre.

 

Signé Candobi

1 COMMENTAIRE

  1. Dans cinq ou six mois les premiers dividendes vont commencer à tomber à la BRVM. Vendre une action à quelques mois du début de paiement des dividendes est comparable à un paysan qui vend sa chèvre tout en sachant qu’elle va mettre bas dans quelques jours. Après achat, l’acheteur aura automatiquement deux animaux pour le prix d’un. Dans notre cas il se trouve en plus que le prix des chèvres a fortement baissé parce que c’est l’acheteur qui fixe leurs prix. L’acheteur fait tout pour nous faire croire que nos chèvres en gestation ne valent rien et qu’il faut les vendre au plus vite, sinon il va continuer à baisser leurs prix. Voilà la réalité de ce qui se passe actuellement à la BRVM.
    Tant que les petits investisseurs refuseront de vendre moins cher leurs actions(leurs chèvres en gestation) aux poids lourds, attendons nous à plus de baisse. L’objectif de la baisse c’est de nous faire vivre l’enfer pour nous pousser à capituler. C’est la seule arme en leur possession. C’est pour cela à la bourse il faut être patient et ne jamais céder à la panique.
    Il y a essentiellement deux types d’acteurs à la bourse :  les traders et les investisseurs. Les traders cherchent des gains rapides à court terme et les investisseurs eux cherchent des gains à moyen ou long terme. En ces temps de baisse généralisée du prix de toutes les actions, soyez plutôt des investisseurs. Soyez patients et contentez-vous de vos dividendes à venir en attendant que la bourse remonte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici