Côte d’Ivoire : Phoenix Africa Partners s’associe au géant chinois CRCC pour des projets d’infrastructure

0
Michel Abrogoua, président de PAPH, échangeant un parapheur avec LI Xiaolei (DG de CRCCI west africa)

Abidjan a enregistré aujourd’hui un accord inédit entre un groupe privé locale et un géant mondial du secteur des infrastructures. Ce lundi 12 mars, le groupe financier Phoenix Africa Partners Holding (PAPH) et China Railway Construction Corporation International (CRCCI, filiale à l’international de CRCC), le géant chinois des infrastructures, ont signé un « accord de collaboration stratégique ». Par cet acte, les deux entités vont développer conjointement des projets d’envergure dans le secteur des infrastructures : construction, BTP, énergie, aménagement et viabilisation des terrains urbains en Côte d’Ivoire, mais également au Ghana.

Cet accord « impulse à notre groupe une dynamique nouvelle tirée par la puissance, la notoriété et le savoir-faire d’une référence mondiale du secteur des infrastructures et du BTP », s’est félicité Michel Abrogoua, président de PAPH.

Premier acte de cette collaboration, la mise en œuvre de projets immobiliers. « Appuyé par notre partenaire, nous allons significativement accroître nos capacités techniques de réalisation de projets immobiliers résidentiels et commerciaux » a indiqué le patron du groupe financier ivoirien.

L’immobilier, première cible

PAPH qui s’est ouvert une fenêtre dans l’immobilier avec l’acquisition des sociétés BATIM-CI (construction immobilière) et SATCI (aménagement de terrain) il y a un peu plus de deux ans (en décembre 2015) compte donc accélérer dans le secteur du logement en Côte d’Ivoire où le déficit est criard. Sur un objectif de 150 000 logements sociaux et économiques prévus d’ici 2020 par le gouvernement pour résorber le déficit, à peine un peu plus de 10 000 ont été livrés en 5 ans.

« Par l’acte de ce jour, le groupe Phoenix Africa matérialise le point d’inflexion de sa stratégie de développement dans le secteur de la construction de bâtiments et de diversification dans les secteurs des infrastructures y compris celui des énergies renouvelables » a ajouté Michel Abrogoua qui se satisfait d’un partenariat qui va permettre d’« aller plus loin et viser plus haut ».

CRCC, 24 milliards de dollars de capitalisation boursière

Le géant chinois pour sa part se positionne sur le marché ivoirien des infrastructures où les projets ne manquent pas. Le gouvernement a encore récemment réaffirmé son ambition d’investir 3 750 milliards FCFA, soit 5,7 milliards d’euros, dans ce domaine.

MM SUN Liang (Conseiller économique de la république populaire de Chine) – Michel ABROGOUA (pdt PAPH), YANG Zhenyu (Vice-président de CRCCI, LI Xiaolei (DG de CRCCI west africa)

« Nous entamons notre implantation en Côte d’Ivoire avec PAPH dans le domaine de la construction immobilière et nous entendons poursuivre sur d’autres secteurs d’activité (…) notamment en matière d’infrastructures ferroviaire, de transports, d’ingénierie civile, d’industrie, de logistique et d’énergie renouvelables » a expliqué Yang Zhenyu , vice president de CRCCI.

Présent en Afrique depuis les années 1970, notamment en Zambie, au Nigéria, en Éthiopie, et Algérie et dernièrement au Maroc (où il s’est vu confié la construction de la plus haute tour d’Afrique), CRCC revendiquait, fin 2016, 429 projets entrepris sur le continent pour une valeur de plus de 59 milliards de dollars.

Avec une capitalisation boursière de 24 milliards de dollars, la firme chinoise, 58ème du top 500 des plus grandes entreprises du monde du classement Fortune Global 500 en 2017, est l’un des leaders mondiaux de l’ingénierie et de la construction. Elle revendique par exemple 19 000km de ponts construits ou encore un programme de 25 000 logements exécuté en Algérie. En Chine, CRCC a, entre autres réalisations, la première ligne ferroviaire à grande vitesse et le premier tunnel sous-marin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here