Citigroup choisit Francfort comme ville de repli après le Brexit

0
epa02098019 (FILE) A file picture dated 05 November 2007 shows the Citigroup headquarters in New York, USA. The US Treasury Department on 29 March 2010 announced it would sell its multi-billion-dollar stake in Citigroup in 2010, in what would be one of the largest stock sales in history. The department said it intends 'to fully dispose of its approximately 7.7 billion shares of Citigroup, Inc. common stock over the course of 2010 subject to market conditions.' The US government owns 27 per cent of the firm and shares worth around 33 billion US dollars (24.5 billion euro) at current market rates. EPA/JUSTIN LANE

Par Mariata DIENG 

La banque américaine Citigroup a choisi Francfort comme siège européen pour ses activités de courtage, en réaction à la sortie prévue du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), selon un document interne consulté jeudi par l’AFP.

“Nous prévoyons de convertir une filiale allemande existante en firme d’investissements, de maison de courtage”, écrit dans le document Jim Cowles, le patron de la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (EMEA) de Citigroup dans un courrier adressé aux salariés.

Citigroup ne donne pas le détail du nombre de traders et de banquiers qui vont être transférés de Londres vers Francfort. M. Cowles indique simplement que l’établissement devrait créer environ 150 nouveaux postes dans l’Union européenne.

Citigroup n’est pas la première institution financière à se tourner de Londres vers Francfort puisque Standard Chartered, Nomura Holdings, Sumitomo Mitsui Financial Group et Daiwa Securities Group ont aussi choisi la ville allemande.