Guinée-Bissau: la BAD appuie la filière rizicole

0

riziculture

Le projet de développement de la chaîne de valeur du riz proposé par la Guinée-Bissau qui sera mis en œuvre dans les régions de Bafata et Oio, a reçu l’appui du Groupe de la Banque africaine de développement  (BAD) avec un prêt et une subvention de 5,67 millions de dollars US. approuvés par le Conseil d’administration mardi  23 janvier  à  Abidjan. Le financement proviendra du Fonds africain de développement (FAD).

Ce projet vise à assurer un redressement durable de la production du riz dans les régions de Bafata et Oio, en renforçant les infrastructures mais aussi en assurant la résilience au changement climatique. Il devrait aider à améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté dans tout le pays qui affiche un déficit annuel de plus de 80.000 tonnes de riz.

Environ 1 720 agriculteurs, dont 55% de femmes, bénéficieront directement du projet, ce qui aura également un impact indirect sur environ 60 000 personnes.

Le projet est estimé à 6,13 millions de dollars (environ 3,8 milliards de FCFA). Le prêt et la subvention du FAD représentent 93% du coût total. Le gouvernement et les bénéficiaires devraient fournir les 7% restants.

La Guinée est un des principaux pays rizicoles d’Afrique avec une production qui varie entre 500 000 et 700 000 tonnes, d’après des statistiques de la FAO. La production rizicole ne couvre pas les besoins actuels de la population Guinéenne (7 millions d’habitants) dont le riz reste le produit de base de l’alimentation notamment en Région Maritime et en Région Forestière. Au cours des dernières années, le pays a ainsi eu recours à l’importation de 200 000 à 300 000 tonnes de riz usiné.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here