Fusion-acquisition: des deals en Afrique et au Moyen Orient

0

Les activités Equity Capital Markets liées aux marchés actions semblent aussi être en progression dans la région Mena et en Afrique subsaharienne.

Ainsi, Emaar, contrôlé par le gouvernement de Dubaï, envisage de lever jusqu’à 2,4 milliards de dollars dans le cadre d’une introduction en bourse de 25 % de son Emaar Malls Group sur le Dubai Financial Market prévue à brève échéance.

La décision récente de MSCI, publiant l’indice boursier mondial MSCI World, de relever les Emirats Arabes Unis et le Qatar au statut de Marché Emergent devrait conduire à une augmentation des flux de capitaux dans la région.

L’une des principales opérations du deuxième trimestre fut l’annonce par VimpelCom et Global Telecom Holding de la conclusion d’un accord avec le Fonds National d’Investissement portant sur le cession de sa participation de 51 % dans le capital de Orascom Telecom Algérie, société à capitaux privés du secteur des télécommunications, pour un montant de 2,6 milliards de dollars.

La plus grosse transaction sur le continent reste la cession par Vivendi de sa participation de 53 % dans Maroc Telecom, ainsi que de ses filiales en Mauritanie, au Burkina Faso, au Mali et au Gabon.

S’agissant de l’Afrique Subsaharienne, les prévisions sont optimistes pour le troisième semestre. Le cabinet A&G relève un certain nombre de signaux positifs qui témoignent de l’intérêt croissant des fonds de capital investissement.

 

 

Sources:

D’après le dernier M&A Index d’Allen & Overy, publié le 24 juillet

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here