Maroc: Samir réalise des indicateurs en évolution divergente

0

Samir MarocDans un marché sous tension, avec une baisse de la consommation nationale en produits pétroliers de 8 % à fin juin 2013, comparativement à la même période de l’année dernière, en raison du ralentissement économique, et une recrudescence des importations de produits raffinés, la SAMIR –Société Anonyme Marocaine de l’Industrie du Raffinage- a vu ses principaux indicateurs d’activité et financiers évoluer de manière divergente. Les ventes du raffineur ont baissé de 13 % à 3,1 millions de tonnes entraînant un recul du volume de processing de 14 % sur la période.

 

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires du raffineur marocain a reculé de 18 % à 22,59 milliards de dirhams. Pour atténuer l’impact de la baisse de ses ventes sur le marché local, la société a réorienté une large partie de sa production vers l’export avec à la clé une augmentation de 23 % du volume d’affaires réalisé à l’export.

Dans le même sillage, le résultat d’exploitation s’est contracté de 8 % à 494 millions de dirhams à fin juin. Outre la baisse des achats consommés de matières et fournitures de 14,70 % à 21,76 milliards de dirhams, le recul modéré du résultat d’exploitation, comparativement à celui du chiffre d’affaires, résulte des efforts consentis en matière de réduction des charges fixes.

A l’opposé, le résultat net a progressé de 17 % à 221 millions de dirhams grâce à l’amélioration du résultat financier qui s’est apprécié de 20 %.

 

Par ailleurs, face à la forte concurrence au niveau du marché et la recrudescence des importations de produits finis, plus de 30 % par rapport au premier semestre 2012, la Samir a réagi en mettant en place des mesures stratégiques. La filiale du groupe Corral Holding Maroc s’est ainsi positionnée sur le marché de la distribution suite à l’obtention par sa filiale SDCC de l’agrément de distribution des produits pétroliers permettant à la  Samir de se positionner directement sur le marché de la distribution. Cette diversification aval a permis à la société de reconquérir des parts de marché.

Parallèlement, le raffineur a acquis 60 % de la société Jorf Petroleum Storage JPS s’octroyant ainsi une présence stratégique au niveau de la plateforme industrielle de Jorf Lasfar. Le démarrage de ce projet dont le coût d’investissement est évalué à 250 millions de dirhams est prévu durant le premier semestre 2014.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here