Mauritanie: l’Etat rachète les créances incertaines des institutions publiques

0

Banque centrale MauritanieLe gouvernement a décidé « de rependre à son compte l’endettement cumulé de la Société Nationale d’Import- Export (SONIMEX), la PROCAPEC et le Crédit Agricole à charge pour ces institutions de procéder à un remboursement sur une période de 20 ans ».  Cette mesure gouvernementale vise à accompagner « la politique de transparence adoptée par la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) dans le cadre des exigences de comptabilité moderne suivies par les institutions financières internationales » après la crise financière déclenchée en 2008.

Le montant cumulé des dettes institutions publiques reprises par l’état n’a pas été précisé. Toutefois, en 2010 : les crédits consolidés des banques mauritaniennes étaient de 180 milliards d’ouguiyas (avec un dollars équivalent de 270 ouguiyas) et 72 milliards d’ouguiyas de dettes incertaines.   En 2011, ce montant est passé 206 milliards d’ouguiyas (1 à 280 ouguiyas) pour 80 milliards de dettes au remboursement en souffrance. Les institutions concernées par la mesure détiendrait un quart de ce montant.