Face au Covid-19, les producteurs africains de bananes s’engagent pour un approvisionnement continu tout en garantissant la santé de leurs employés

0

Dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les entreprises africaines de la banane se sont mobilisées et mettent rigoureusement en œuvre l’ensemble des consignes sanitaires délivrées par les gouvernements des pays producteurs. Pour le secteur, la priorité est double : assurer un approvisionnement continu de bananes de qualité vers les centres de distribution et garantir la sécurité sanitaire des travailleurs.

À ce jour, en dépit de mesures de contrôle renforcées, aucun cas de la maladie n’a été recensé. Dans les bananeraies et les différents sites portuaires africains, les équipes techniques de la filière veillent à un respect scrupuleux des consignes d’hygiène par leurs salariés et ont mis à disposition du gel hydro-alcoolique en quantité nécessaire. Dans les stations de conditionnement, les mesures d’hygiène sont particulièrement strictes, avec notamment la mise à disposition de points d’eau et de gel désinfectants pour la mise en place de la recommandation n°1 des autorités sanitaires, le lavage répété des mains. Une attention particulière est portée aux transporteurs, pilotes et mécaniciens qui sont essentiels au bon déroulement de nos opérations.

La filière s’organise pour limiter au maximum le risque d’impact sur ses chaînes logistiques, prévenir les surcoûts ou le rallongement des délais de livraison. Tous les stocks stratégiques (cartons, emballages & produits phytosanitaires) ont été augmentés pour pallier toute éventualité de pénurie dans les prochaines semaines. Les entreprises de l’aval de la filière banane doivent s’adapter à cette situation exceptionnelle nécessitant des efforts de l’ensemble des parties prenantes sur la chaîne de valeur.

Alors que près de 90 % de la production de banane africaine est à destination du marché européen, la Direction Générale de l’Agriculture et du Développement Rural de la Commission Européenne (DG AGRI) a annoncé que la libre-circulation des biens et marchandises serait maintenue durant l’épidémie. À date, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) considère qu’il n’y a aucune preuve que les aliments constituent une voie ou une source de transmission de la maladie.

Face à cette crise sanitaire exceptionnelle, Afruibana et ses membres s’engagent résolument pour permettre à l’ensemble des consommateurs africains et européens de continuer à bénéficier d’une alimentation saine et équilibrée en fruits frais jusqu’au retour de conditions normales d’opération.

À propos d’Afruibana

Afruibana est une association née du regroupement de plusieurs associations de producteurs et exportateurs de fruits de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Ghana. L’association porte la voix des producteurs de fruits africains auprès des institutions internationales dans le cadre de la négociation des échanges bilatéraux et multilatéraux. En Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Ghana, les filières de la banane emploient près de 30 000 personnes et génèrent plus de 50 000 emplois indirects. Les trois pays ont produit un peu plus de 600 000 tonnes de bananes en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here