Il sera question de la CEMAC (Communauté économique des États de l’Afrique Centrale), les 4 et 5 octobre à Paris (France), lors de La réunion des 14 pays africains ayant en partage le Franc CFA.

 C’est dire que le baptême de feu du nouveau ministre français des Finances, Bruno Le Maire, ne sera pas de tout repos. Car, en plus de nouvelles mesures d’ajustements qui se susurrent à propos de l’Afrique Centrale pour contrer la baisse des réserves des pays concernés, une partie de la rencontre abordera des questions portant “réforme du Franc CFA”, croit-on savoir de sources bien informées. 

Les nombreuses critiques sur le mécanisme du compte d’opération et l’architecture complexe liant la monnaie africaine à la Banque Centrale Européenne (BCE) seront abordées lors de cette traditionnelle rencontre prélude des automnes des institutions de Bretton Wood. Le FMI qui “administre” la CEMAC dans le cadre de la facilité élargie  de crédit suivra de près cette rencontre entre la France et ses anciennes colonies.

Ce contenu pourrait également vous intéresser