Burkina essenceLe Gouvernement burkinabè vient de  décider de la baisse de la Taxe sur les produits pétroliers (TPP) de 75 F CFA sur le litre d’essence sans plomb et de 40 F CFA pour le litre de gazoil. Cette mesure par laquelle l’Etat renonce à 75 FCFA sur le litre d’essence et à 40 FCFA sur celui du gasoil permettra à la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (Sonabhy) de retrouver son équilibre financier et de continuer à remplir efficacement sa mission d’approvisionnement régulier du pays en produits pétroliers, selon le Gouvernement.

La mesure  intervient une semaine après l’augmentation du prix du gaz butane, afin de permettre à la société de continuer à honorer ses charges.
Ainsi, les bouteilles de 6kg et de 12kg, les plus utilisées dans les ménages, ont connu des hausses respectives de 440 FCFA et de 1000 FCFA.
Société au capital de 3 milliards F CFA, exclusivement détenu par l’Etat, la Sonabhy est depuis quelques années dans une zone de turbulences, qui, selon les Autorités, hypothèquent son avenir.

La subvention de l’Etat pour cette année 2013, dans le secteur des hydrocarbures  devrait avoisiner 40 milliards de Francs CFA, pour permettre l’accès à un prix soutenable des burkinabè aux produits pétroliers. Le pays importe en moyenne 300 000 tonnes  d’hydrocarbures dont 40% de gazoil et 25% d’essence et réalise un taux annuel de croissance d’importation de 7,3%.

En mars dernier, la Sonabhy  avait été autorisée par le Gouvernement, à souscrire à hauteur de 10% au capital social de la société Octogone stockage de produits pétroliers (OSPO) basé à Cotonou, au Benin.

Ce partenariat s’accompagne d’une obligation pour les partenaires de la Sonabhy, dont Octogone, de lui fournir régulièrement des produits en qualité et coûts requis afin d’assurer la régularité de l’approvisionnement du Burkina Faso en produits pétroliers.

Share Button