Akinwumi Adesina, président de la BAD
La Banque africaine de développement (BAD) a lancé, le 14 juin 2022, la première obligation à caractère environnemental, social et de gouvernance (ESG) d’un montant de 19 milliards de shillings ougandais (UGX), soit 5,07 millions de dollars. Une politique qui vise à réduire la pauvreté sur le continent, mettre un terme à la faim et la malnutrition en devenant exportateur net de denrées alimentaires. Cette émission qui concerne l’une des cinq priorités (Nourrir l’Afrique) de la stratégie « High 5 » du groupe de la BAD a été arrangée par Standard Chartered Bank, avec pour investisseur principal Capitulum Asset Management.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis