La centrale thermique d’Azito augmente sa capacité de production avec le cycle ouvert de la phase 4 d’une puissance d’environ 180 Mégawatts. Elle porte désormais la part de production nationale à 25%, soit 640 MW.

Elle est inclue dans le cycle combiné d’Azito 4. Ledit cycle est doté d’une puissance de 253 MW et a nécessité un investissement de 330 millions d’euros. Il est composé principalement d’une turbine à vapeur (180 MW) et d’une turbine à vapeur (74 MW) en cours de réalisation.

Démarrée en 1997, la phase 4 a été soutenue par la Banque africaine de développement (BAD), la Banque mondiale, Proparco et d’autres structures. 264 millions d’euros ont été mobilisés pour sa réalisation, comme l’a indiqué Olivier Buyoya, représentant pays de la SFI.

« C’est un véritable bond en avant, car l’infrastructure répond aux enjeux de croissance et de prospérité», a déclaré le Premier ministre ivoirien Patrick Achi.

Le pays vise une puissance installée de plus de 5 000 MW en 2030 avec 45% d’énergie renouvelable dont la proportion actuelle est de 30%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here