L’OCP a pris part à l’édition 2022 du Forum Afrique du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) sous de thème de « L’Afrique entre défis et opportunités » qui s’est tenu le 23 juin à Paris pour diagnostiquer les voies à suivre pour arriver au développement et à l’industrialisation du continent. Organisée par le CIAN et l’Opinion, l’événement a permis de réunir des hommes d’affaires essentiellement français et quelques délégations de haut niveau des acteurs économiques africains. 

Prenant à une table ronde sur l’Urgence de la sécurité alimentaire et agricole du continent, Mohamed Anouar Jamali, Directeur Général d’OCP Africa, filiale du groupe OCP, a déclaré que l’Afrique est capable de fabriquer des intrants agricoles sur le continent afin d’assurer son autonomisation et renforcer l’agriculture. 

Ont également pris part au débat Yves Fernand MANFOUMBI, Ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises du Gabon, Carole VERSTEEG, Directrice générale adjointe du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire et Karim AIT TALB, Directeur général délégué de GEOCOTON.

Pour Mohamed A. Jamali, l’enjeu n’est pas juste de réduire les coûts de production pour impacter sur les prix, mais plutôt produire des engrais qui soient adapter aux besoins locaux. L’idée est d’adapter le produit aux besoins locaux du sol, en enrichissant des formules spécifiques aux besoins de chaque zones. 

 » Un des exemples est le travail que nous avons entamé il y a à peu près cinq ans avec le gouvernement éthiopien et en partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates. Nous avons fait une cartographie du sol pour apprécier l’acidité du sol et développer et avons développé une formule spécialisée beaucoup moins coûteuse que celle utilisée avant et qui n’était surtout pas adaptée « , a-t-il déclaré. 

Au jour d’aujourd’hui, OCP Africa développe une cinquantaine de formules adaptées aux  différentes cultures dans les différentes zones où le groupe évolue. 

Pour Mohamed Anouar Jamali, développer des formules n’est pas suffisant.  « C’est un package que nous nous efforçons de mette en place pour que le fermier puisse disposer de semences adaptées,  des bonnes techniques agricoles, mais aussi d’un accompagnement financier.  

Depuis 2019 OCP Africa a développé OCP School Lab qui est une caravane itinérante de sensibilisation fournissant aux agriculteurs des analyses de sols, des recommandations d’utilisation d’engrais adaptés aux besoins spécifiques des sols et des plantes ainsi que des formations aux bonnes pratiques agricoles. Ce programme vise à améliorer la productivité des cultures et les revenus des producteurs.

Ce programme est appuyé depuis l’année dernière par l’initiative Agribooster qui met à disposition des riziculteurs l’ensemble des conditions nécessaires pour augmenter leurs rendements et revenus, notamment la fourniture d’engrais de haute qualité et de semences hybrides, la formation aux bonnes pratiques agricoles et à la fertilité des sols ainsi que l’accès au marché. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here