Par Anas Ben Slimane, reporter.

La compagnie minière Tasiast a convié 14 journalistes et représentants de médias mauritaniens les samedi 11 et dimanche 12 juin à deux journées de découverte sur le site minier situé dans la région de l’Inchiri, à 300 kilomètres au nord-est de Nouakchott. Entre spécificités techniques de la mine et échanges nourris avec les collaborateurs et le Directeur général de Tasiast, Gavin Ferguson, les journalistes ont pu apprécier les réalités quotidiennes de la compagnie minière, qui a fait le choix de communiquer en toute transparence sur ses activités. Appuyée par un savoir-faire technique et pratique puisé au sein même du pays, Tasiast se place progressivement comme un modèle de mine à l’échelle africaine.

A la découverte de la réalité d’une mine de classe mondiale 

Tasiast est la filiale mauritanienne de Kinross Gold Corporation, une des principales sociétés d’extraction d’or au monde. Il suffit alors de quelques minutes à peine pour être happé par l’immensité de la mine et la modernité de ses infrastructures. Justement, la visite commence par une présentation des aspects techniques de la mine et des ingénieurs mauritaniens spécialisés nous exposent ainsi les différentes étapes de l’exploitation minière : forage de trous, détonation pour casser la roche, broyage et concassage du minerai, traitement de l’or, etc. La taille et la complexité des machines impressionnent. Par exemple, le broyeur de Tasiast est un des plus grands semi-autogènes au monde, Kinross Gold Corporation ayant massivement investi dans des infrastructures et dans une technologie de pointe pour faire de Tasiast une mine aux standards internationaux. Ainsi, les capacités de traitement du site minier atteignent désormais régulièrement un traitement de 21 000 tonnes de minerai par jour et devraient atteindre 24 000 tonnes d’ici à mi-2023, dans le cadre de l’ambitieux projet 24k.

L’après-midi est consacré aux nombreuses installations mises en place pour les 4 083 employés de Tasiast, reflétant l’attention particulière de l’entreprise envers ses collaborateurs. À cet égard, la clinique de Tasiast est équipée pour traiter la plupart des urgences ainsi que, le cas échéant, l’évacuation dans des conditions optimales des cas graves  vers les centres hospitaliers de la région. Pour cela, elle est dotée d’équipements médicaux modernes comme un laboratoire d’analyses et un cabinet de radiologie. Autre exemple, une brigade de secours d’urgence (Emergency Rescue Team), composée de 11 pompiers professionnels, renforcée en cas de besoin de 20 pompiers volontaires parfaitement aguerris, est présente sur le site et capable d’intervenir rapidement. Des espaces de vie et de détente ont également été mis à la disposition des employés et collaborateurs de Tasiast; un Ladies Lounge réservé aux dames ayant même été inauguré en janvier par Gavin Ferguson et le Vice-président de Kinross, Claude Schimper. 

La sécurité et la santé, au cœur des préoccupations quotidiennes de Tasiast

Un fil conducteur a rythmé notre visite du site minier de Tasiast : l’importance accordée à l’aspect Health & Safety (Santé et Sécurité). L’entreprise y investit massivement depuis de nombreuses années afin d’assurer à ses employés et partenaires commerciaux un environnement de travail sain et sûr. Des simulateurs sophistiqués sont ainsi un élément central pour la formation de tous les employés destinés à devenir conducteurs d’engins. Près de 300 000 dollars sont consacrés à la mise à niveau régulière de ces simulateurs. De même, un programme de formation au secourisme (Advanced First Aid Training) a récemment été initié et devrait être déployé dans les prochains mois pour l’ensemble des employés du site.

En parallèle, des formations complètes, obligatoires et régulières, des équipements de protection appropriés (EPI) et des inspections fréquentes sont systématisées afin de respecter les plus hauts standards internationaux de sécurité et de bien-être au travail.  La philosophie qui sous-tend ce volet central lié à la Sécurité pourrait se résumer ainsi : “Lorsque vous quittez le travail, vous devez tous pouvoir rejoindre vos familles en bonne santé et sans aucune blessure car elles vous attendent et ont besoin de vous”. Un budget de 3,3 millions de dollars est réservé aux formations pour la seule année 2022 tandis que près de 30 millions de dollars ont été investis ces dernières années dans la formation technique et professionnelle pour soutenir le développement des compétences des employés locaux.

Ce contrôle strict concerne aussi bien les employés de Tasiast que les sous-traitants, désormais nommés business partners, qui bénéficient des mêmes conditions de travail, de sécurité et de vie sur le camp, que les employés Kinross de la mine. Notre groupe de journalistes visiteurs a d’ailleurs été soumis à l’obligation de porter nos équipements de protection individuelle (casques, chaussures de sécurité, lunettes de protection et gilets à haute visibilité), puis de recevoir une formation, appelée induction, étape obligatoire pour tout nouveau visiteur

Tasiast, une mine mauritanienne et africaine de premier plan

Si la découverte des activités d’exploration et d’extraction de la mine ainsi que des installations destinées aux employés était passionnante, un moment a particulièrement capté notre attention : la session de questions/réponses avec Gavin Ferguson. Le directeur général de Tasiast, arrivé en janvier 2022, s’est en effet prêté au jeu avec sincérité et authenticité, reflétant son attachement véritable pour la Mauritanie ainsi que la volonté de transparence affichée par Tasiast. À ce titre, l’entreprise semble, depuis peu, avoir adopté une communication plus ouverte, plus dynamique et plus authentique. Des échanges se sont également tenus avec de nombreux cadres mauritaniens, qui composent les deux tiers des cadres supérieurs de la mine, brillants ingénieurs et spécialistes dont le niveau de compétence semble unique dans le pays. 97% des employés de Tasiast sont aujourd’hui Mauritaniens, et ce minimum, convenu avec l’Etat Mauritanien, sera même dépassé pour 98% en 2027, dans le cadre du projet de mauritanisation de l’entreprise.

Tasiast apparaît ainsi comme une authentique fierté aussi bien pour les Mauritaniens que pour les plus hauts dirigeants de l’entreprise. Engagée pour une exploitation minière de premier plan, responsable et créatrice de valeur durable, Tasiast collabore régulièrement avec le gouvernement, les autorités et communautés locales ainsi que la société civile pour le développement économique et social de la Mauritanie. Sa réussite envoie un signal fort à la communauté internationale des investisseurs, indiquant que le secteur extractif mauritanien est porteur d’avenir et ouvert aux investissements étrangers et aux projets ambitieux. Nul doute que cet appel sera entendu. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here