Des moyens de financement plus accrus seront mis à la disposition des entreprises camerounaises pour leur permettre de développer leurs activités notamment les Petites et moyennes entreprises (PME) en butte aux crédits bancaires désormais éligibles au financement islamique. C’est ce qui découle de la signature le 2 juin dernier à Sharm El-Sheikh, en Égypte, d’une convention de partenariat entre la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) et Afriland First Bank (AFB). D’un montant de 26 milliards de FCFA (40 millions d’euro), les fonds débloqués par la SID sont co-financés par la Banque arabe pour le développement économique


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis