La contribution totale de l’économie numérique en Côte d’Ivoire pourrait s’élever à plus de 20 milliards de dollars d’ici 2050, soit 10% du PIB, indique le 12e rapport de la Banque mondiale sur la situation économique du pays. Intitulé “le secteur numérique vecteur d’une économie émergente”, ce document a été présenté ce mercredi 1er juin par son auteur, Hermann Djedje Yohou, économiste à la banque.

L’auteur reconnaît les efforts réalisés par le gouvernement ivoirien qui ont abouti à une croissance de 7% en 2021, mais l’inflation a atteint un niveau de 4,5%. Cette croissance pourrait encore s’accroître avec un instrument additionnel qui est le digital. « L’économie numérique offre au pays un immense potentiel pour renforcer la résilience de la croissance et la réduction de la pauvreté », indique le rapport qui atteste qu’actuellement, le secteur a généré 3000 emplois directs et 5,5 milliards de dollars comme contribution totale dans l’économie équivalant à 3% du PIB.

Face à une amélioration des termes de l’échange conduisant à un résultat faste de l’excédent commercial, le volume des importations, lui, a connu une croissance plus rapide par rapport au volume des exportations, accentué par la hausse du prix de pétrole. « L’augmentation des importations est principalement tirée par les biens d’équipements, pour les besoins d’investissements, et par les biens de consommation…Les réserves extérieures de la BCEAO ont atteint des niveaux confortables grâce à de fortes entrées de capitaux », commente Hermann Djedje Yohou.

Le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a pris bonne note de ce rapport tout en félicitant l’institution de Bretton Wood pour la qualité du document. Plusieurs points de vue convergent, a-t-il dit. Mais il a tenu à réaffirmer le travail amorcé par le gouvernement dans la réduction du taux de pauvreté qui, dit-il, est passé de 52% en 2012 à 39% actuellement.

Selon le ministre, l’objectif est d’atteindre un taux de pauvreté de 20% d’ici 2030 avec le nouveau programme de développement “vision 2030”. Rappelant, avec le consentement du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Amadou Coulibaly, le plan numérique de la Côte d’Ivoire pour les prochaines années. A savoir, entre autres, le renforcement des réseaux d’infrastructures numériques, l’amélioration de l’interopérabilité et l’accès et la qualité des services financiers numériques, le soutien et le renforcement de l’écosystème de l’entrepreneuriat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here