« Près de 16 % des prêts digitaux contractés entre 2016 et 2018 sont non productifs. Un prêt digital sur six est non productif, contre un prêt traditionnel sur vingt », lit-on dans un document interne de MSC consulté par Financial Afrik. © CC BY - SA wrcomms
Central Bank of Kenya (CBK), la banque centrale du Kenya, a publié un communiqué daté du 17 mai 2022 sur la demande de licence par les fournisseurs de prêt digital (DCP). Elle y annonce qu’il ne reste que 4 mois aux acteurs qui ne sont toujours pas en règle de se faire agréer.   Entrée en vigueur le 18 mars dernier, la réglementation du régulateur prévoit, en effet, l’octroi de licences et la surveillance des opérateurs du secteur. Elle accordait un délai de six mois, c’est-à-dire le 17 septembre prochain, aux DCP non réglementés afin de demander leur licence, ou


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis