Le groupe Total Energies Marketing déclare avoir subi d’importantes pertes matérielles et financières suite aux manifestations organisées le 14 mai dernier par la coalition Wakit Tamma pour dénoncer « la politique française au Tchad ».  Aux lendemains de ces événements, le directeur général de Total Energies Marketing, Almoktar Allahoury, fait état du saccage et du pillage de sept stations-services à Ndjamena, des dégâts ayant provoqué un manque à gagner de « plusieurs centaines de millions de francs CFA ». La firme française a annoncé sa décision de porter plainte devant les tribunaux « afin d’identifier les auteurs et les complices


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis