L’Etat centrafricain a franchi un palier supplémentaire dans la mise en place d’un environnement dit favorable au secteur financier à travers l’adoption d’une loi sur l’utilisation de la monnaie digitale. C’est une mini-révolution dans la sous-région en ce sens que ce texte consacre la reconnaissance par un Etat de la monnaie numérique comme moyen de paiement. Le texte a été plébiscité par les députés de la majorité qui considèrent la cryptomonnaie comme « une opportunité pour booster les affaires », tandis que ceux de l’opposition n’ont pas pris part au vote prétextant que « le blanchiment de l’argent sale fera


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis