Par Cheikhna Cissé A l’occasion de la précédente présidentielle en France, j’avais écrit un article publié le 31 janvier 2017 par ‘Financial Afrik’ dans lequel j’avais prédit les résultats qui se sont finalement révélés exacts avec la victoire d’Emmanuel Macron. Pour la présente présidentielle, mon analyse est simple et elle se limite à trois points : – les Français vont difficilement élire un candidat de l’extrême (droite ou gauche) à la présidence de la République. C’est plus un « vote contestataire », et moins un « vote de conviction », qui s’est déporté sur Le Pen (extrême-droite) et Melenchon (extrême-gauche),


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis