Ilyes Zouari, Président du CERMF.


Au nom des intérêts supérieurs et indissociables de la France et du monde francophone, le CERMF appelle à voter pour Marine Le Pen lors des deux tours de la prochaine élection présidentielle française, les 10 et 24 avril prochains. 

Grâce à sa sagesse, à sa clairvoyance et à sa vision à long terme, qui s’ajoutent au calme et au sens de la retenue qui la caractérisent :

– Marine Le Pen est la seule à avoir un véritable et sincère programme en faveur de la langue française et du monde francophone. Un engagement solide et de longue date, qui s’était déjà vivement manifesté lors de son «Appel de Québec», en mars 2016 (soit bien avant la dernière élection présidentielle de 2017), et qui vient d’être renouvelé lors de sa conférence de presse du 15 février dernier, à Villers-Cotterêts. 

– Marine Le Pen est la seule à parler d’«Union francophone», idée catégoriquement rejetée par les candidats Emmanuel Macron et Valérie Pécresse, obnubilés par l’Union européenne. Une entité largement basée sur le critère d’appartenance raciale, traduisant un cruel manque d’ouverture sur le monde, et inféodée aux intérêts allemands et anglo-saxons, au détriment des intérêts de la France.

– Marine Le Pen est la seule à être consciente de la nécessaire priorisation du monde francophone dans la politique française d’aide au développement, aujourd’hui principalement orientée vers les pays d’Europe de l’Est membres de l’Union européenne, qui se taillent constamment la part du lion (1). Une politique irrationnelle et contraire à toute logique économique et géopolitique, la part de marché de la France étant marginale dans ces pays (comparée à celle de l’Allemagne, in fine principale bénéficiaire des aides hexagonales), qui, de surcroît, votent régulièrement contre les positions françaises au sein des grandes instances internationales, et au sein même de l’Union européenne. Fine connaisseuse de l’histoire, Marine Le Pen sait pertinemment que la France a toujours fini par payer cher ses périodes d’obsession européiste et de repli sur son seul continent.

– Marine Le Pen est la seule à pouvoir mettre en place un environnement permettant aux pays francophones du Sud de retenir la majeure partie de leur jeunesse qualifiée, grâce à la politique d’investissements massifs qu’elle souhaite réaliser dans l’espace francophone, et à l’application sur le territoire français du principe juste et rationnel de la priorité nationale, déjà en vigueur, à différents degrés, dans la majorité des pays du monde. 

– Marine Le Pen est la seule capable de redorer progressivement l’image des immigrants francophones résidant en France, à travers une politique de grande fermeté à l’égard de la délinquance étrangère, qui ternit considérablement l’image de la majorité honnête et travailleuse des immigrés. 

– Marine Le Pen est la seule à être capable de faire respecter la langue française au sein des différentes organisations internationales (politiques, économiques, sportives et culturelles) dans lesquelles elle a le statut de langue co-officielle, 

en imposant sa présence dans l’affichage et la documentation, et en obligeant les hauts fonctionnaires français, souvent irresponsables et immatures, à s’exprimer en langue française. Le comportement constamment exemplaire des députés européens du Rassemblement national, seule et unique formation politique tricolore à être irréprochable en la matière, est un des éléments démontrant la sincérité de l’engagement de Marine Le Pen en faveur de la langue française, et donc en faveur de la défense des intérêts supérieurs de la France et de l’ensemble des pays et peuples du monde francophone. 

– Marine Le Pen est donc la seule à pouvoir mettre un terme aux terribles dérives observées ces dernières années, y compris au plus haut sommet de l’État, comme il fut encore possible de le constater lors du récent sommet international sur les océans, organisé à Brest le 11 février dernier et animé en partie par le Président Emmanuel Macron lui-même, et au cours duquel le français était totalement absent de l’affichage et des traductions sur écran des interventions de certaines personnalités étrangères (traduites uniquement en anglais !). Comme avec Valérie Pécresse, déjà lauréate du « Prix de la carpette anglaise », partout où passe Emmanuel Macron (qui avait affirmé en 2017 l’inexistence de la culture et de l’art français…), la langue française et le monde francophone trépassent. Un comble, lorsque l’on sait que le français n’a jamais été autant parlé qu’aujourd’hui, avec un monde francophone regroupant désormais près de 540 millions d’habitants (et ayant récemment dépassé l’espace hispanophone, puis l’ensemble Union-Européenne – Royaume-Uni (2)), et auquel s’ajoutent quelques centaines de millions de personnes ayant au moins quelques connaissances en français, qui demeure la deuxième langue la plus apprise au monde.

– Marine Le Pen permettra à la France de renouer avec une politique étrangère indépendante, équilibrée, gaullienne et chiraquienne, correspondant aux valeurs et aux aspirations des pays et peuples du monde francophone, notamment en la faisant sortir du commandement intégré de l’OTAN dans lequel elle avait été réintroduite en 2009 par Nicolas Sarkozy, sans la moindre consultation populaire. Pour rappel, le bellicisme et la voracité de l’OTAN, organisation impopulaire dans la majeure partie du monde, sont les véritables causes de la guerre actuelle en Ukraine (François Mitterrand évoquait déjà de la « voracité » des États-Unis). Si Marine Le Pen avait exercé les plus hautes responsabilités au cours des cinq dernières années, cette guerre n’aurait probablement jamais été déclenchée, car la France aurait clairement refusé tout nouvel élargissement de l’OTAN vers la Russie, au nom du droit de toute grande puissance à ne pas être menacée à ses frontières, tout en faisant pression sur les gouvernements ukrainiens successifs afin qu’ils respectent les engagements pris lors des accords de Minsk 2. 

Ilyes Zouari

Président du CERMF

1) Le monde francophone n’a reçu que 20,5 % des aides françaises au développement en 2019  (17/11/2021)

www.cermf.org/le-monde-francophone-a-recu-cinquieme-des-aides-francaises

2) La population du monde francophone atteint 536 millions d’habitants, début 2022  (19/01/2022)

www.cermf.org/la-population-du-monde-francophone-atteint-536-millions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here