Par Meissa Lô*, analyste financier. Sans trop être alarmiste, nous pouvons avancer que nous sommes probablement à l’aube de la 3e guerre mondiale, si ce n’est pas déjà le cas. Une 3e guerre que de nombreux analystes prédisaient être une guerre nucléaire ou religieuse. La guerre militaire entre la Russie et l’Ukraine et celle politico-diplomatique entre l’OTAN et la Russie, n’augurent rien de bon pour la stabilité du monde. Bien que les impacts restent pour le moment localisés en Europe et n’affectent que les cours mondiaux des céréales, des oléagineux (maïs, blé, noix, amandes etc.) et des hydrocarbures, dans les semaines


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis