L’Etat du Cameroun à travers des instruments et des mécanismes spécifiques a aménagé un cadre réglementaire en vue d’accompagner et renforcer l’outil de production. A travers l’implémentation de la politique d’import-substitution, pilier de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND 30) devant permettre de doper la production locale, le gouvernement a positionné une somme de 300 milliards de FCFA (506 millions de dollars) au cours de l’exercice budgétaire 2022 au titre de garantie et caution des entreprises auprès des banques. Cette mesure dont l’objectif est de permettre aux entreprises de bénéficier des financements longs auprès des institutions financières vise également


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis