Le gouvernement du Bénin a annoncé le 19 janvier 2022, la création d’une « Cellule d’analyse et de traitement des plaintes et dénonciations (CPD) » , à la présidence de la République. Le nouveau dispositif de lutte contre la corruption devra recevoir les plaintes contre les agents publics quel que soit leur niveau de responsabilité, et procéder à des investigations en vue de poursuites. « En dépit des multiples actions entreprises pour lutter contre les faits de corruption et la mauvaise gouvernance ainsi que des sanctions disciplinaires et des poursuites judiciaires qui en découlent, explique le conseil des ministres, des


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis