Le Tchad n’a pas renoué avec la croissance économique en 2021, après la contraction de 0,8% du PIB réel observée en 2020. Et la maigre prévision d’une progression de 1% annoncée en octobre par le Fonds monétaire international (FMI) n’a pas été au rendez-vous. En effet, l’économie tchadienne reste affectée par une série de chocs adverses et persistants selon l’institution qui, dans un communiqué publié le 18 janvier 2022, relève que le PIB réel s’est contracté de 1,1 % en 2021. Principal motif, la baisse de la production pétrolière qui reste non négligeable dans le PIB tchadien évalué à 6.334,6


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis